Tout sur Salah Abdeslam

Mohamed Abdeslam de nouveau libre

Mohamed Abdeslam, le frère de Salah Abdeslam, seul survivant des commandos djihadistes des attentats de Paris de 2015, est de nouveau libre. L'homme avait été condamné le 31 octobre dernier à une peine de 30 mois d'emprisonnement pour vol qualifié contre des fonctionnaires de Molenbeek-Saint-Jean.

Près de 600 vidéos et plusieurs photos retrouvées sur l'ordinateur de Salah Abdeslam

Les enquêteurs ont trouvé près de 600 vidéos et une série de photos, dont certaines du 16 Rue de la Loi sur un ordinateur retrouvé dans la planque de Salah Abdeslam, rue du Dries à Forest. Selon eux, ce portable doit avoir été utilisé par le dernier survivant du commando de Paris, durant sa cavale après l'attaque du 13 novembre 2015, rapporte mercredi RTLinfo.

Salah Abdeslam et Sofien Ayari condamnés à 20 ans de prison

Le djihadiste français Salah Abdeslam et son complice tunisien Sofiane Ayari ont été condamnés lundi à Bruxelles à 20 ans de prison pour leur participation à une fusillade avec des policiers, trois jours avant leur interpellation en mars 2016 dans la capitale belge.

La fusillade rue du Dries a enclenché les attentats de Bruxelles, selon Me Lys

"L'attitude des prévenus [Salah Abdeslam et Sofien Ayari] a précipité le passage à l'acte des frères El Bakraoui et de Najim Laachraoui le 22 mars 2016", a rappelé Me Guillaume Lys, pour démontrer que l'association de victimes des attentats de Bruxelles, qu'il représente, a un intérêt à être partie civile contre Salah Abdeslam et Sofien Ayari.

Jambon doit "se taire"

Pour les avocats "il est inacceptable que le ministre de l'Intérieur intervienne dans un dossier judiciaire en cours!". Dimanche ce dernier a confié qu'il trouvait incompréhensible que l'homme de droit ait demandé l'irrecevabilité des poursuites pour son client lors du procès de la fusillade à Forest en mars 2016. De quoi déclencher un tollé au sein de la justice.

Sven Mary rappelle au ministre Jambon les principes de la séparation des pouvoirs

"Il est temps de rappeler au ministre Jambon les principes de la séparation des pouvoirs", réagit dimanche Sven Mary, l'avocat de Salah Abdeslam, après la sortie médiatique du ministre de l'Intérieur (N-VA). Sur la VRT, ce dernier a confié qu'il trouvait incompréhensible que l'homme de droit ait demandé l'irrecevabilité des poursuites pour son client lors du procès de la fusillade à Forest en mars 2016. "Le ministre met le tribunal sous pression dans un dossier très délicat."