Tout sur safe room

" Bunkeriser " des espaces scolaires, et puis quoi encore ? L'idée " mal comprise - mal interprétée " de la ministre francophone de l'enseignement ne passe pas mieux en Flandre. Son ministre-président Geert Bourgeois (N-VA) n'imagine pas ce genre de bouclier antiterroriste anxiogène dans les écoles flamandes.

Les acteurs de l'école ont exprimé mardi leurs doutes, voire leurs critiques sévères, envers la proposition de créer des locaux sécurisés ("safe rooms") dans les écoles, comme évoqué lundi dans une circulaire envoyée par la ministre de l'Education, Joëlle Milquet, vers les écoles.