Tout sur Ryanair

Au-delà du besoin urgent de trésorerie, la restructuration de Brussels Airlines anticipe une diminution soudaine mais durable de la demande, dans un secteur jusqu'ici porté par une croissance linéaire. Dans le ciel de demain: moins d'acteurs, mais une concurrence toujours féroce.

La compagnie à bas coûts Ryanair s'attend à des pertes d'emploi en Belgique parmi les 3.000 suppressions d'emploi annoncées le 1er mai, a indiqué mardi l'administrateur délégué et fondateur du groupe Michael O'Leary à l'agence Belga. Elles concerneront l'ensemble de l'Union européenne, "que ce soit les membres de l'équipage, comme les pilotes", a-t-il affirmé, sans pouvoir en préciser le nombre en Belgique.

Les syndicats ont rencontré jeudi matin la direction de Ryanair, en vue du retrait en avril prochain d'un avion de la compagnie à Zaventem. Il ressort de cette réunion qu'avec ce retrait, "il y aura 28 personnes en trop à l'aéroport de Zaventem", précise Dider Lebbe, secrétaire permanent CNE. Ryanair entend les transférer vers d'autres bases, indique-t-il.

Les pilotes irlandais de la compagnie aérienne Ryanair ont bien l'intention de partir en grève, après l'échec de discussions entre leur syndicat et la direction mercredi. La grève des pilotes irlandais est prévue les 22 et 23 août. De son côté, le syndicat britannique de pilotes BALPA a appelé les pilotes de la compagnie à bas coûts basés au Royaume-Uni à faire grève les 22 et 23 août et du 2 au 4 septembre.

La direction de Ryanair l'a confirmé mardi matin de visu aux syndicats lors d'une réunion: la Belgique ne sera pas concernée par les fermetures de bases de la compagnie aérienne, a indiqué à Belga Dider Lebbe (CNE), confirmant une information de La Libre Belgique.

Véhicules interdits à Bruxelles, gratuité des compteurs à budget, personnel de Ryanair... Voici tout ce qui change au mois d'avril.