Tout sur Ryad

Le président turc Recep Tayyip Erdogan et le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed ben Salmane pourraient se rencontrer la semaine prochaine pour la première fois depuis le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi au consulat de son pays à Istanbul.

Le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul risque de rebattre les cartes au Proche-Orient en y renforçant l'influence de la Turquie aux dépens de l'Arabie saoudite au moment où les deux pays se disputent le leadership du monde musulman, estiment des analystes.

Après plusieurs semaines de sinistres rumeurs, le procureur général d'Istanbul a confirmé mercredi que le journaliste saoudien Jamal Khashoggi avait été tué par strangulation dans le consulat de son pays à Istanbul le 2 octobre, puis démembré. Mais le corps de l'éditorialiste critique du pouvoir de Ryad n'a toujours pas été retrouvé. Voici ce que l'on sait.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a à nouveau mis la pression sur Ryad mardi, enjoignant au procureur général d'Arabie saoudite, qui s'est rendu au consulat saoudien à Istanbul, scène du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, d'identifier les commanditaires.

Face à l'affaire Khashoggi, les pays occidentaux fournisseurs d'armement à l'Arabie saoudite doivent choisir entre leur volonté de faire pression sur Ryad d'un côté et celle de préserver leurs intérêts économiques, militaires et diplomatiques de l'autre.

De la disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, tué dans le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, aux dernières déclarations turques et saoudiennes mardi, voici les développements de trois semaines de crise majeure. L'éditorialiste saoudien s'était exilé aux États-Unis en 2017, redoutant une arrestation après avoir critiqué le prince héritier Mohammed ben Salmane (MBS).

En visite au salon Euronaval, Emmanuel Macron a refusé de répondre mardi aux questions sur un éventuel arrêt des ventes d'armes de la France à l'Arabie Saoudite, comme l'a demandé l'Allemagne à tous les Européens. Il est "extrêmement difficile" d'annuler un important contrat de vente d'armes canadiennes à l'Arabie saoudite, a pour sa part estimé mardi le Premier ministre Justin Trudeau, interrogé sur les mesures à prendre contre Ryad après le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan avait promis de révéler mardi "toute la vérité" sur le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi dans le consulat de son pays à Istanbul le 2 octobre.