Tout sur Rubygate

Condamné à sept ans de prison et à une inéligibilité à vie lundi, Silvio Berlusconi va faire appel rapidement de sa condamnation. Il entend "résister à cette persécution".

Le parquet de Milan a requis lundi une peine de six ans de prison contre Silvio Berlusconi et une interdiction à vie d'exercer toute fonction publique dans le procès Ruby, où l'ancien premier ministre italien est accusé d'abus de pouvoir et prostitution de mineure. La défense s'exprimera le 3 juin et le verdict est attendu au plus tôt le 24 juin.

Silvio Berlusconi a déclaré dimanche que sa condamnation pour fraude fiscale "réclamait la vengeance devant Dieu" et que le procès qui lui a été fait pour avoir eu des relations sexuelles avec une prostituée mineure "était une gigantesque opération de diffamation".

La Cour constitutionnelle italienne ne livrera pas les clés du procès du Rubygate à un "tribunal de ministres", qui aurait forcément été favorable à Silvio Berlusconi. Le procès devant le tribunal de Milan peut donc se poursuivre.

Elles l'accusent ou l'adulent. Le jugent aussi, dans le procès du "Rubygate" qui va s'ouvrir. Les Italiennes sont omniprésentes dans la carrière de Berlusconi. Pour le meilleur et pour le pire.

Le président du Conseil, Silvio Berlusconi, doit être jugé pour recours à la prostitution de mineure et abus de pouvoir. Ruby, la jeune Marocaine par qui le scandale est arrivé, pourrait se constituer partie civile.

La juge Cristina Di Censo a décidé mardi un "procès immédiat" pour le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi pour recours à la prostitution de mineure et abus de fonction dans le scandale sexuel Rubygate, selon des sources judiciaires citées par les médias italiens.

Le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi a catégoriquement exclu mardi de démissionner, se disant "serein" face aux remous suscités par l'enquête Rubygate qui le vise à Milan pour prostitution de mineure et abus de fonctions.