Tout sur route des Balkans

Le nombre de migrants ayant rejoint l'Europe par les trois grandes "routes migratoires" maritimes s'est globalement réduit en 2017 par rapport à l'année précédente, avec la quasi-fermeture de la route des Balkans et une nette diminution des flux migratoires en Méditerranée orientale, mais une hausse dans la partie occidentale de cette mer, entre le Maghreb et l'Espagne, a indiqué Frontex.

Le chef des conservateurs autrichiens Sebastian Kurz et son partenaire du Parti de la liberté d'Autriche (FPÖ) Heinz-Christian Strache ont présenté samedi matin leur accord de gouvernement au président de la République, et devaient en dévoiler les détails plus tard dans la journée.

Ce jeune Autrichien semble encore plus pressé que Macron. Cet enfant prodige (wunderwuzzi) de la politique autrichienne réalise un sans-faute avec une communication parfaitement maîtrisée et une image des plus léchées. Larguant au passage les observateurs qui hésitent entre admiration et ironie.

Le long de la frontière avec la Serbie, la Hongrie a construit un "mur antimigrants". Deux ans plus tard, le gouvernement nationaliste et populiste de Viktor Orban demeure sourd aux critiques alors que la Cour de justice de l'UE a rejeté "dans leur intégralité" les recours déposés par la Hongrie et la Slovaquie contre les quotas d'accueil de réfugiés décidés en septembre 2015.

La route migratoire des Balkans, encore empruntée par quelques centaines de Syriens et d'Irakiens, ferme pratiquement mercredi, accentuant l'urgence d'un plan d'action humanitaire pour les réfugiés esquissé par l'UE et la Turquie mais critiqué par l'ONU et les ONG.

Dans le cadre de la Journée internationale de la femme qui a lieu ce mardi, Amnesty International a lancé un site internet dénonçant les violations des droits humains dont sont victimes les migrantes tout au long de leurs parcours d'exil, notamment sur la "route des Balkans", annonce l'organisation de défense des droits de l'homme lundi.