Tout sur Roundup

Le parti DéFi a demandé vendredi au gouvernement fédéral d'interdire, purement et simplement, la vente des herbicides au glyphosate pour la fin de l'année 2018, sans attendre le vote d'experts européens le 9 novembre sur une nouvelle proposition de la Commission européenne de prolonger la licence d'utilisation de l'herbicide controversé glyphosate, pour une durée réduite à cinq ans.

"Ce serait une bonne chose d'interdire le glyphosate", reconnaît Olivier de Marcillac. Dans le sud-ouest de la France, la grande majorité des vignerons bordelais se sont résignés à "un compromis": réduire les traitements chimiques, sans totalement les supprimer par peur du surcoût.

Avec son slogan "40 ans d'utilisation sans danger", Monsanto vante les mérites du Roundup, un pesticide populaire. Mais dans des documents internes, que Knack a pu se procurer, le pétrochimiste américain établit un lien entre son propre bestseller et le cancer.

L'indignation face aux politiques européennes connaît aujourd'hui un engouement sans précédent. Lorsque l'Union Européenne (UE) décide plus souvent de servir quelques intérêts privés que l'intérêt général, on comprend pourquoi cette indignation gagne si facilement du terrain.

Les Etats membres de l'UE ont approuvé lundi une restriction des conditions d'utilisation du glyphosate, l'herbicide controversé dont la Commission européenne vient de prolonger temporairement la licence malgré les réticences de plusieurs pays européens.

Le gouvernement wallon a approuvé jeudi en première lecture un arrêté visant l'interdiction de l'usage du glyphosate en Wallonie par des non-professionnels. L'interdiction touchera aussi les professionnels agissant pour le compte des particuliers, par exemple lors d'une intervention dans un jardin.

Le parlement wallon a approuvé mercredi une proposition de résolution PS, cdH et Ecolo demandant que le gouvernement régional définisse une stratégie claire et rapide amenant à la suppression de l'utilisation de ce pesticide en Wallonie. Une concertation Fédéral-Régions est programmée jeudi, avant un nouveau vote à l'Europe vendredi.

Les Etats membres seront une nouvelle fois consultés le 23 juin sur la question du glyphosate, herbicide le plus répandu mais controversé, dont le renouvellement de l'autorisation dans l'UE fait l'objet d'un âpre débat jusqu'à présent infructueux, a annoncé mardi la Commission européenne.

Les Etats membres de l'Union européenne ne sont pas parvenus à s'accorder, lundi matin, sur le renouvellement limité de l'autorisation du glyphosate, une substance herbicide controversée. La Commission européenne avait proposé un renouvellement pour une période comprise entre 12 et 18 mois, mais la majorité qualifiée n'a pas pu être atteinte lors du vote.