Tout sur Rosanne Mathot

Où deux informateurs royaux tiennent péniblement concile, incognito, dans un Geyser qui attend de voir à quelle sauce sera mijoté le prochain gouvernement fédéral.

Mal baisée, conne, moche : le triptyque anti-femmes. Notre collègue, Rosanne Mathot, vient d'en faire les frais, sur Twitter. Ni la première, ni la dernière. Décryptage des mécaniques misogynes avec Valérie Piette, professeure d'histoire contemporaine à l'ULB et spécialiste des questions liées au genre.

Ce devait être une joyeuse initiative locale. C'est devenu une invraisemblable polémique franco-belge. Début du mois, nous annoncions que Stéphane Pauwels, consultant sportif et animateur radio et télé, animerait à Trèbes, dans l'Aude, l'une des festivités du " Week-end belge " organisé là-bas les 20 et 21 juillet prochains. La publication de cette information a mené à l'annulation de l'événement, que soutenait notamment la Ville de Bruxelles. A un déchaînement d'insultes et de menaces, à vomir, contre l'auteure de l'article, Rosanne Mathot. Voici pourquoi on en est-on arrivé là. Et comment il est impératif d'en sortir.

Ambiance bayou, lorsqu'un alligator fuyard et ses propriétaires inquiets font nuitamment irruption au Geyser, situation inédite qui réclame la présence de la patronne.

Où des samouraïs débarquent au Geyser, en pleine carioca, lors de fiançailles gay, devant un Alain Delon mortifié.

Regarder à travers les murs. Voir ce qui nous est invisible et ce, en moins d'une minute (48 secondes) : c'est ce que promettent les chercheurs de l'université de Boston qui sont en train de transformer nos smartphones en espèce de périscopes futuristes. Grâce à un algorithme qui décode les formes des ombres portées, la photo prise par n'importe quel téléphone intelligent sera capable de montrer ce que l'oeil humain est incapable de voir.

Où il est question de la nuit de Walpurgis, de Beethoven et de sorcellerie.

Où Bruxelles croit se réveiller à Kigali, en 1994 : miliciens, Casques bleus et kalachs.

Où il est question du championnat belge d'orthographe, d'un aveugle et du Brexit.

Vous avez lu l'histoire de Jesse James ? Comment il a vécu, comment il est mort ? Vous en demandez encore ? Voici l'histoire de Bonnie and Clyde, au Café Geyser (1).

Où il est question d'un Stradivarius, de silence, de la princesse Elisabeth et d'Igor Oïstrakh.

Où il est question d'un homme et d'une femme, d'une pluie de moules et d'abattoirs.