Tout sur Rome

De Bristol à Budapest en passant par Madrid et Rome, des dizaines de milliers d'Européens ont rejoint dimanche les manifestations contre le racisme, prolongeant la vague de protestation déclenchée aux États-Unis par la mort de George Floyd, un homme noir asphyxié par un policier blanc à Minneapolis.

L'Italie se découvre de plus en plus eurosceptique, un sentiment né de ce que beaucoup considèrent comme l'absence de solidarité européenne lors des crises migratoires récentes, aujourd'hui exacerbé par la pandémie de coronavirus.

Rues désertes, silence pesant, commerces et, désormais, parcs et jardins publics fermés: l'Italie a entamé son premier week-end sous le régime des mesures d'isolement et d'interdiction de rassemblements ordonnées par le gouvernement pour endiguer la pandémie liée au coronavirus.

Avec Rome en noir, Philippe Videlier croque l'Italie fasciste avec férocité.