Tout sur Roland Berger

Entre un stage et un poste de consultant en stratégie, il y a une marge. Que n'a pas hésité à franchir Guillaume Boutin. Une nouvelle zone d'ombre sur le parcours professionnel du CEO de Proximus, que Le Vif/L'Express a rencontré.

Poète aux mains pleines d'Innocentines, romancier débordant de Richesses naturelles, le sociétaire le plus drôle de l'Académie française est surtout un grand auteur dramatique et l'inventeur d'un langage surprenant. Sa profondeur se nomme légèreté, fantaisie, extravagance, audace, liberté. Il nous reçoit dans l'ancien atelier dont il a fait son appartement. Au loin, le clocher de l'église de la Trinité. Une table de bridge, sous la fenêtre, lui sert de bureau. Sur la table basse, des piles de livres. René de Obaldia entre, souriant, élégant, aérien. La conversation s'engage au bord du canapé. Voix claire. Voix de jeune homme. Et, tout de suite, les rires fusent, fins, fuyants, fuselés, à peine posés sur la gravité des choses qu'envolés. On resterait bien toute la journée auprès de cet homme exquis. Mais il faut bien quitter le royaume de Genousie et son prince charmant.