Tout sur Robert Watson

Dans un rapport sans précédent publié lundi, le groupe d'experts de l'ONU sur la biodiversité (IPBES) peint un tableau sombre de l'avenir de l'être humain, qui dépend de la nature pour boire, respirer, manger, se chauffer ou se soigner.

L'Homme dépend de la nature mais la détruit méthodiquement: jusqu'à un million d'espèces animales et végétales pourraient être menacées d'extinction, dont beaucoup "dans les prochaines décennies", selon un projet de rapport de l'ONU sur la biodiversité, obtenu par l'AFP.

Au moins 50 millions d'humains vont été contraints à migrer d'ici 2050 à cause de la détérioration des sols de la planète, et jusqu'à 700 millions si rien n'est fait pour enrayer les dégâts, ont alerté lundi des dizaines de scientifiques.

L'Humanité menace son propre bien-être en surexploitant la planète et en provoquant un déclin de la faune et de la flore dans toutes les régions du monde, confronté à une extinction majeure d'espèces, la première depuis la disparition des dinosaures, selon une vaste enquête scientifique révélée vendredi.