Tout sur Risk Assessment Group

Début novembre 2020, la Belgique se reconfinait suite à la violence de la deuxième vague et la pression intenable exercée sur les hôpitaux. Un an plus tard, tous les indicateurs sont à nouveau dans le rouge, malgré la vaccination. Les autorités tirent la sonnette d'alarme, mais la situation est-elle aussi préoccupante qu'en automne dernier? Pas vraiment.

Le Moniteur a publié dimanche l'arrêté royal qui interdit l'emploi des écharpes, foulards et bandanas comme moyens de protection contre la propagation du coronavirus, comme le préconisait un avis rendu mardi par le Risk Assessment Group (RAG) sur le port du masque et avalisé vendredi par le comité de concertation.

5.515 tests ont été effectués dans toute la Belgique au cours des dernières 24 heures, a annoncé le ministre De Backer. Cela représente environ la moitié de la capacité de tests disponible dans notre pays. De Backer espère que la semaine prochaine "la capacité disponible sera utilisée au maximum".

Le ministre Philippe De Backer (Open Vld), en charge de l'approvisionnement en matériel médical durant la crise du coronavirus, menace de passer en force dès lundi si les experts qui conseillent le gouvernement ne lui permettent toujours pas de lancer le dépistage généralisé dans les maisons de repos. "Beaucoup de scientifiques sont d'accord avec moi", assure-t-il.