Tout sur Rik Torfs

Le professeur de droit canon Rik Torfs a été élu, vendredi soir, recteur de la KU Leuven. Rik Torfs a été élu au second tour contre l'actuel vice-recteur du groupe Sciences & Technologie Karen Maex.

Le sénateur CD&V Rik Torfs a annoncé jeudi son intention de se retirer de la scène politique. Il souhaite reprendre sa carrière de professeur d'université à plein temps, ce qui serait incompatible avec ses activités politiques. Etre professeur à plein temps est également une condition pour pouvoir se présenter aux élections pour le rectorat à la KULeuven, auxquelles il a l'intention de participer. Déjà en 2005, il n'avait raté que de peu la magistrature suprême à la KULeuven face à Marc Vervenne.

C'est ce qu'à assuré le sénateur Rik Torfs (CD&V) lundi. Il a également réaffirmé le refus des sociaux-chrétiens flamands de recourir à de nouvelles élections pour tenter de résoudre la crise politique.

Les partis libéraux, MR mais aussi à présent l'Open Vld, demandent à être associés aux négociations en vue de la formation du gouvernement fédéral, qui se trouvent dans l'impasse depuis des mois. Ces derniers temps, on n'entend plus d'exclusive à leur égard même si les autres partis ne voient pas ce que l'arrivée des libéraux pourrait changer. Au CD&V, on estime qu'il faut encore essayer à sept.

Le sénateur Rik Torfs a relativisé les divergences d'attitude entre les sept partis en affirmant que chacun avait en fait émis un "oui, mais", tandis que le ministre d'Etat Mark Eyskens a appelé à remettre les sept partis autour de la table des négociations sur base de la note Vande Lanotte, annexée des objections formulées. Le député CD&V Stefaan Vercamer a pris ses distances avec le message délivré hier par le président de son parti Wouter Beke.