Tout sur rescapé

Près de trois mois après l'attentat survenu à Brussels Airport qui lui a fait perdre une jambe, Walter Benjamin, nourrit de nombreux projets pour redorer l'image des habitants de Molenbeek, mais aussi pour comprendre personnellement cette journée cauchemardesque qu'il a vécue le 22 mars.

Les enfants rescapés de l'accident d'autocar qui a coûté la vie mardi soir à 28 personnes, dont 22 enfants, vont éprouver un choc très important. Les jeunes devront surmonter trois types de sentiments après pareille catastrophe: la perte, l'angoisse et la culpabilité, explique Jean-Yves Hayez, pédopsychiatre et professeur émérite à l'UCL.