Tout sur Renaud Witmeur

A la demande de la nouvelle direction de Nethys (Renaud Witmeur et Laurent Levaux), la justice a fait geler un peu plus de 11 millions d'euros sur les comptes de Stéphane Moreau, Pol Heyse et Bénédicte Bayer, tous les trois anciens dirigeants de l'intercommunale, rapporte L'Echo mardi.

Dans un entretien avec plusieurs journaux (l'écho, Le Soir, La Meuse et autres ...), Renaud Witmeur CO de Nethys et un administrateur expliquent, à grand renfort d'arguments, pourquoi il faut vendre Voo au fonds "Providence". C'est-à-dire vendre ce bien public (Propriété de la Province de Liège et de ses communes) à un privé.

Les représentants d'Enodia (ex-Publifin), maison mère de Nethys, ont été informés mardi, lors du comité d'actionnaires Enodia/Nethys, du fait que Nethys avait finalisé la préparation d'une action civile au fond visant le remboursement des sommes indûment perçues par l'ex-management de Nethys, indique Enodia mercredi dans un communiqué sur Twitter. Il s'agit des 18,6 millions d'indemnités versés aux anciens managers de l'intercommunale liégeoise.

Le conseil d'administration d'Enodia, la maison-mère de Nethys, s'est terminé jeudi soir vers 22h00, après près de 8 heures de réunion. Les indemnités accordées à l'ancien management ont été au coeur des discussions. L'intercommunale s'est également choisie une nouvelle présidente: Julie Fernandez Fernandez (PS).

Désignée présidente du conseil d'administration d'Enodia, la maison-mère de Nethys, jeudi dernier, l'échevine PS de la Ville de Liège Julie Fernandez Fernandez s'est exprimée, ce lundi matin, dans différents médias. "Ma première mission, ce sera de ramener de la sérénité dans les débats" et "de retisser des liens de confiance, ce qui ne pourra passer que par plus de transparence", y a-t-elle notamment affirmé.

Le gouvernement wallon a décidé de se constituer partie civile dans le dossier Enodia/Nethys et invite le conseil d'administration d'Enodia ainsi que la province de Liège et les communes associées à s'associer à sa démarche, a-t-il annoncé jeudi après-midi.

Le conseil d'administration d'Enodia (ex-Publifin) s'est achevé mercredi soir à Liège sans que de grande décision n'ait été prise. L'intercommunale, qui se trouve sans présidence depuis la démission de Muriel Targnion (PS) début octobre, n'a pas encore nommé de remplaçant.