Tout sur Religion et croyance

Jusqu'à il y a dix ans, l'usage du vocable omerta ne quittait que rarement le cadre des récits des méfaits du grand crime organisé. Il se limitait à sa première acception, "cette loi du silence que prétendent faire régner la mafia, la Camorra... et dont l'injonction première est de ne jamais révéler le nom de l'auteur d'un délit".

Quelle place pour les femmes dans l'Eglise ? L'analyse de Catherine Chevalier et Arnaud Join-Lambert, théologiens à l'UCLouvain, qui décryptent les principaux enseignements du rapport 2019 sur l'Eglise catholique de Belgique.

Inédit : l'Eglise catholique belge met l'accent sur sa féminisation dans son rapport 2019, radiographie chiffrée de ses acteurs et activités. Majoritaires dans l'institution, les femmes y " jouent un rôle déterminant pour son avenir ", reconnaît-elle. Encore faut-il que l'Eglise, qui refuse l'ordination des femmes, clarifie ce rôle.

En 2018, 1.154 personnes ont demandé à être rayées des registres de baptêmes, selon le rapport annuel de l'Eglise catholique de Belgique publié mercredi par la conférence épiscopale. Ce qui représente une légère diminution par rapport à 2017, quand 1.240 personnes avaient entrepris la même démarche.

Lors de la formation du gouvernement bruxellois, en juillet dernier, le PS et DéFI ont concédé à Ecolo la levée de l'interdiction du port de signes convictionnels dans les hautes écoles et instituts de promotion sociale dépendant de la Commission communautaire française (Cocof).

Le Réseau d'action pour la promotion d'un Etat laïque se remobilise après le nouveau règlement autorisant le port de signes religieux dans l'enseignement francophone supérieur et de promotion sociale. Avec, pour objectif, l'inscription de la laïcité dans la Constitution.

Les idéologies sont-elles devenues les nouvelles croyances ? Pour le professeur d'économie Pierre Bentata, auteur de L'Aube des idoles (1), la science a affaibli les religions traditionnelles mais pas le besoin de croire. De plus en plus éloignées de la réalité, les idéologies tendent à les remplacer. De plus en plus hétérogènes, elles compliquent la recherche d'un projet commun de société.

Le Prophète Mahomet ne laissa aucune instruction sur le choix de son successeur. Après de véritables effusions de sang, son beau-père Abou Bakr fut reconnu par la communauté des croyants comme khalifat rassoul Allah, ou " délégué de l'envoyé de Dieu ". Mais, après lui, chaque succession fut entachée de violences.

Le voile sera-t-il admis dans l'administration bruxelloise ? Cette interrogation menace la cohésion du PS et du nouvel exécutif régional, car la jurisprudence est balbutiante.

Si, sous les premiers empereurs romains, les chrétiens ont été persécutés, à partir de Constantin le Grand, ce sont les païens qui ont été pourchassés. Durant les XVIe et XVIIe siècles, c'est au coeur même de la chrétienté qu'une application trop rigoriste de la foi mit l'Europe à feu et à sang.