Tout sur Relex

L'audition à la Chambre de l'ex-patron de la Trésorerie, dans le dossier des fonds libyens gelés, était attendue ce mardi. Marc Monbaliu a confirmé la légèreté avec laquelle a été prise la décision de libérer les intérêts des fonds bloqués. Il a aussi nié avoir déclaré au Vif/L'Express que cette décision avait été validée par le politique. Or un enregistrement le prouve.

Marc Monbaliu, l'ancien administrateur général de la Trésorerie a répondu, par écrit, aux parlementaires qui cherchent à savoir qui a décidé de libérer les intérêts des fonds libyens - 1,5 milliard en cinq ans - gelés en Belgique. Il affirme qu'" il n'y a pas eu de concertation avec le gouvernement " pour prendre cette décision pourtant délicate. Incroyable... Une information exclusive du Vif/L'Express.