Tout sur Régions

Le fédéral est impuissant ou inconscient. Les Régions lancent des messages confus. Et les pouvoirs locaux, trop puissants, peuvent tout court-circuiter. Il est temps de réformer et de hiérarchiser les niveaux de pouvoir.

La stratégie belge à long terme (2050) en matière de politique climatique est en cours de finalisation et pourrait être adoptée le mois prochain, a-t-on appris mercredi lors du premier dialogue interparlementaire sur le climat de l'année 2020, qui s'est tenu au sein de la Chambre de représentants en présence de membres des parlements régionaux.

La charge de la dette de la Région bruxelloise en intérêts, actuelle et future, est supportable, est-il ressorti des explications détaillées de l'évolution de celle-ci fournies lundi par le département de gestion de la dette de l'administration régionale aux membres de la commission des Finances du parlement bruxellois.

Pour atteindre les objectifs environnementaux qu'il s'est fixé, dont une réduction des émissions de gaz à effets de serre de 55% d'ici 2030, le gouvernement wallon va devoir s'appuyer sur un plan d'actions crédible qui devrait être bouclé pour la fin de 2021, a affirmé vendredi le ministre régional de la Mobilité, Philippe Henry (Ecolo), en conclusion du colloque de l'Union wallonne des Entreprises (UWE) consacré au transport de marchandises.

Dans sa déclaration de politique régionale, le prochain gouvernement wallon entend, entre autres choses, "être le moteur d'une stratégie de sortie de la production de plastique à l'horizon 2030", seuls les usages où il est nécessaire étant conservés d'ici là. Une mesure jugée "peu réaliste" par Go4Circle, la fédération belge des entreprises actives dans le traitement et le recyclage des déchets.

La secrétaire d'Etat bruxelloise chargée de la transition économique et de la recherche, Barbara Trachte (Ecolo), s'est montrée jeudi moins radicale que sa collègue de la Mobilité, Elke Van den Brandt (Groen), quant à l'instauration d'une taxation kilométrique intelligente en solo par la Région bruxelloise, en insistant sur la nécessité de "d'abord parler avec les autres Régions".

La ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) a exprimé sa volonté d'accélérer la mise en place d'une taxation au kilomètre des véhicules à Bruxelles à défaut de projets présentés par les deux autres Régions du pays. De nombreuses réactions ont suivi sa proposition qui a suscité le débat jusqu'au sein même de la majorité.

Les propos de la nouvelle ministre bruxelloise de la Mobilité au sujet de la possibilité de l'instauration d'un péage urbain en cas d'échec de l'instauration d'un modèle de taxation kilométrique intelligente ne constituent pas une surprise. Ils s'inscrivent dans le contexte des négociations en Wallonie et en Flandre, auxquelles il faut laisser le temps de former un gouvernement avant d'envisager ensemble un modèle de taxation au kilomètre lié à l'usage de la voiture, a affirmé mercredi le chef du groupe DéFI eu parlement bruxellois, Emmanuel De Bock.

A l'heure où toutes les forces politiques plaident pour une modification des pratiques de mobilité, la fermeture de lignes est un très mauvais signal. Il est nécessaire, pour la Wallonie, de maintenir les investissements de la SNCB sur les lignes régionales, a souligné lundi le groupe PS du parlement de Wallonie.

Dans son mémorandum, privé, adressé aux négociateurs fédéraux et régionaux, la direction de Brussels Airport expose ses souhaits en précisant qu'un cadre soit être mis en place durant la première année de législature.