Tout sur Régions

L'enquête sur l'image du secteur hospitalier auprès des Belges donne des résultats attendus mais aussi d'autres qui le sont moins, surtout avec la crise sanitaire. Points noirs: l'accessibilité, les délais pour un rendez-vous, un manque d'informations.

Si cela ne tenait qu'à la N-VA, la Flandre devrait prendre davantage les rennes de la gestion de crise. La formation nationaliste veut que la Flandre cesse d'être totalement dépendante du centre de crise fédéral dans les situations d'urgence et souhaite qu'il soit possible de déclarer une "phase régionale" de crise, ressort-il d'une note de base pour une nouvelle réglementation préparée par six députés flamands N-VA. Aux yeux de ceux-ci, son contenu devrait mieux armer le nord du pays contre une future pandémie.

À Bruxelles, l'évolution de l'épidémie s'accélère dans les hôpitaux, où une septantaine de patients occupent aujourd'hui des lits en soins intensifs. Mais si la situation sanitaire inquiète et pousse certaines institutions bruxelloises à envisager des transferts de patients en Wallonie et en Flandre. On est encore loin du scénario catastrophe, rassure Marcel Van der Auwera, chef du département aide médicale urgente au SPF Santé publique.

Le Bureau fédéral du Plan, en collaboration avec les services des études et de la statistique des trois Régions, projette "une hausse temporaire du chômage, avant une baisse plus structurelle à partir du deuxième trimestre 2022"

Les personnes résidant en Flandre ou en Wallonie qui ont déjà reçu une invitation pour leur vaccination contre le coronavirus et qui ont explicitement refusé celle-ci ne seront plus automatiquement réinvitées. Elles peuvent toutefois se réinscrire via la plateforme Qvax, indique mardi Gudrun Briat de la taskforce vaccination. Cette deuxième chance de se faire vacciner dépendra des régions.

L'accident cardiaque dont a souffert Christian Eriksen a ému la planète foot et bien au-delà. L'occasion pour la BeHRA (Belgian Heart Rhythm Association) de souligner le gros retard de la Belgique dans la bonne application des "gestes qui sauvent". Aussi bien au niveau de la formation de sa population, que dans les moyens mis à disposition. Il y a... 10 fois moins de défibrillateurs en Belgique qu'aux Pays-Bas!