Tout sur Région

Le ministre wallon de l'Economie Willy Borsus plaide au gouvernement wallon pour de nouvelles aides "significatives" aux secteurs qui restent touchés par les mesures sanitaires, dans la perspective d'une réouverture balisée à partir de début avril, a-t-il indiqué lundi sur LN24.

"Je ne suis ni procureur, ni juge d'instruction", a rétorqué le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Christophe Collignon, au chef de groupe du PTB, Germain Mugemangango, qui l'interrogeait, mardi, en commission du parlement régional, sur les raisons qui ont permis à Stéphane Moreau de rester aussi longtemps à la tête de Nethys.

"La Région a pris ses responsabilités en cassant les actes qui lui semblaient contraires à l'intérêt général et a transmis ces pièces à la Justice", a réagi Christophe Collignon, le ministre wallon des Pouvoirs locaux qui exerce la tutelle sur Nethys, après l'interpellation vendredi matin de Stéphane Moreau, Pol Heyse et Bénédicte Bayer, les anciens dirigeants de l'intercommunale liégeoise.

Tous les hôpitaux du pays vont devoir revoir leur planification de vaccination, a prévenu Sabine Stordeur, co-responsable de la task-force fédérale vaccination. Les résidents des maisons de repos restent la priorité, insiste encore la task-force vaccination.

Un peu plus de 15 jours après l'entrée en vigueur au 1er janvier de la limitation généralisée en Région bruxelloise à 30 km/h, excepté sur les grands axes, Bruxelles Mobilité met en service trois nouveaux radars-tronçons quai de Mariemont, quai Demets à Anderlecht et avenue Bordet à Evere et continue à déployer des aménagements pour faire respecter la limitation de vitesse dans les rues de la capitale.

L'administration régionale Urban.brussels a refusé lundi le permis d'urbanisme relatif à la prolongation de l'autorisation du panneau publicitaire Coca-Cola sur la toiture de la place De Brouckère qui fait face au boulevard Anspach à Bruxelles, relate mercredi Marc Debont, porte-parole du cabinet du secrétaire d'État bruxellois à l'Urbanisme et au Patrimoine Pascal Smet, confirmant ainsi une information diffusée par le quotidien Le Soir.

La Wallonie lance ce lundi la consultation populaire prévue dans le cadre de son plan de relance Get up Wallonia. D'une durée de cinq semaines, l'initiative est censée permettre à chaque citoyen d'avancer ses propres propositions pour envisager l'après-covid, via la plateforme 'mawallonie.be' ou en remplissant un questionnaire disponible dans les administrations communales et les espaces Wallonie.

Après les mesures des différents niveaux de pouvoir, Anne-Sophie Bailly, rédactrice en chef, se demande: ne peut-on jouer collectif, tout en donnant des consignes spécifiques à l'attaque et à la défense? Pour gagner le match.

La taxe bruxelloise antibouchons, qui doit encore être validée par l'exécutif régional, a été très critiquée depuis que le projet a fuité. Il est prévu une tarification "intelligente", variable en fonction des jours et heures où le véhicule circule dans Bruxelles, de sa puissance et du nombre de kilomètres parcourus. Débat.

Une étude du centre d'études Jacques Georgin, think tank de DéFi, montre que la Flandre est contributrice nette et que Bruxelles bénéficierait d'une fiscalité liée au lieu de travail. Ce travail pose aussi le jalon de revendications pour les francophones, en cas de réforme de l'Etat profonde. La Wallonie en danger.