Tout sur Régine Florent

Il y a 2 ans, BeWapp lançait un projet-pilote dans 24 communes wallonnes. Le principe était de donner une petite récompense aux personnes ramassant des canettes abandonnées dans la nature et d'observer les changements éventuels au niveau des déchets sauvages. Selon la majorité des bénévoles qui ramassent régulièrement les déchets sauvages et réclament la consigne à corps et à cris, les résultats de ces expériences ne sont pas fiables.

Le débat sur l'instauration d'un système de consigne sur les canettes et les bouteilles en plastique revient sur le devant de la scène. Une pétition demande son instauration en Wallonie, les producteurs d'emballage et Fost Plus font front. Entre enjeux économiques et écologiques, le monde politique va devoir trancher dans ce dossier épineux.

À 9 h 30, le Parlement de Wallonie entendra pour la première fois les arguments d'une citoyenne, créatrice d'une pétition. Régine Florent a lancé sa pétition en mai dernier et a reçu sa convocation il y a deux semaines. Depuis septembre 2020, une nouvelle réglementation oblige les parlementaires wallons à écouter l'auteur d'une pétition si celle-ci est signée par au moins 1000 citoyens, âgés de plus de 16 ans et qu'elle formule une question concrète à propos d'un sujet relevant des compétences de la Région.