Tout sur Referendum

Les 20 et 21 septembre, les Italiens sont appelés aux urnes pour s'exprimer, par oui ou par non, sur la réduction du nombre de députés et de sénateurs. Le débat sur le nombre de députés et la démocratie n'est pas nouveau, et en Belgique des idées sont aussi proposées.

Coup de tonnerre sous le ciel étoilé : dans l'Hexagone, c'est le "non" qui l'a emporté. "Approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une Constitution pour l'Europe ?" demandait-on aux Français. La réponse est sans équivoque : 54,68 % des votants le rejettent. Une faible majorité ? Pas tant que ça. Surtout que le pays figure parmi les pionniers de la construction européenne. Que la ratification de ce traité ne devait être qu'une formalité. Et qu'un an plus tôt, personne ne s'y opposait.