Tout sur Raul Castro

Raul Castro abandonnera toutes ses fonctions officielles lors du VIIIe congrès du Parti communiste cubain, du 16 au 19 avril. Il cède sa place de premier secrétaire du PCC à l'actuel président Diaz-Canel. Une étape historique dans un contexte de pénuries alimentaires extrêmes et de tensions politiques intérieures.

Un accident d'avion, une économie chancelante, l'éclosion d'une communauté internet, une nouvelle Constitution et des sanctions américaines : la première année au pouvoir du président cubain Miguel Diaz-Canel n'a pas été de tout de repos.

Le président cubain Miguel Diaz-Canel a prôné dimanche la fermeté face aux Etats-Unis, alors que les relations entre les deux pays sont en "recul", réaffirmant le caractère communiste de l'île mais aussi la nécessité d'évoluer avec une nouvelle Constitution.

Le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un se sont serré la main mardi, une image encore inimaginable il y a seulement quelques mois. De Sadate et Begin à Kim Jong Un et Moon Jae-in, l'histoire est jalonnée de poignées de mains symboliques entre adversaires.

Le numéro deux de l'exécutif cubain Miguel Diaz-Canel a été désigné mercredi seul candidat pour prendre la suite du président sortant Raul Castro, ouvrant la voie à une succession historique à Cuba.

Raul Castro, qui s'apprête à céder la présidence de Cuba, est longtemps resté dans l'ombre de son frère Fidel avant de prendre les rênes de l'île caribéenne voici 12 ans pour initier des réformes que lui seul pouvait mener.

Le président cubain Raul Castro cédera son poste en avril 2018, a annoncé l'Assemblée nationale après avoir voté un report de deux mois du scrutin devant désigner son successeur. L'élection par l'Assemblée nationale du Conseil d'Etat, lui-même chargé d'élire le président, a été fixée au 19 avril, ont annoncé les médias d'Etats.

A Cuba, personne n'a autant de pouvoir, d'autorité ni de secrets que Raul Castro. En tant que président, l'ancien général a pris le monde de court en tendant la main aux Etats-Unis et en réformant un des derniers systèmes communistes de la planète.

Passée la commotion de l'annonce du décès de Fidel Castro, les Cubains se préparaient dimanche à observer une semaine de deuil ponctuée de plusieurs cérémonies d'hommage et d'une procession de quatre jours pour honorer le père de la Révolution cubaine.

Fidel Castro, le père de la Révolution cubaine, qui a tenu son île d'une main de fer et défié la superpuissance américaine pendant plus d'un demi-siècle avant de céder le pouvoir à son frère Raul, est mort vendredi soir à l'âge de 90 ans. Les autorités cubaines ont décrété samedi neuf jours de deuil national.