Tout sur Rami Abdel Rahmane

Au moins 41 membres des Forces démocratiques syriennes (FDS), une coalition de combattants kurdes et arabes soutenue par Washington, ont été tués lors d'une contre-attaque du groupe Etat islamique (EI) dans l'est de la Syrie, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Un groupe rebelle pro-turc a commencé à se retirer de la future "zone démilitarisée" dans le nord-ouest de la Syrie, une première depuis l'accord conclu entre Moscou et Ankara qui doit permettre d'éviter une offensive meurtrière du régime sur la province d'Idleb, a rapporté dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'armée syrienne est entrée mardi dans la province de Raqa, le jour même où des forces appuyées par Washington ont lancé l'assaut sur la ville éponyme, fief du groupe Etat islamique (EI) en Syrie, selon une ONG et une source militaire.

La bataille pour la reprise de Raqa, le fief de l'Etat islamique (EI) en Syrie, va débuter "dans quelques jours", a annoncé samedi une porte-parole d'une alliance antidjihadiste, après de nouvelles avancées de ses combattants.

Selon la télévision d'État, les troupes du régime syrien ont coupé Alep-Est en deux après la prise d'un quartier rebelle clé. Le régime contrôle désormais au moins un tiers du secteur rebelle d'Alep, reprenant l'un après l'autre les quartiers Est de la ville septentrionale, que plusieurs milliers d'habitants ont fui en 24 heures.