Tout sur Rajae Maouane

Rajae Maouane, Jean-Marc Nollet et Meyrem Almaci, les présidentes et président d'Ecolo-Groen ont inauguré samedi leurs nouveaux bureaux communs dans le centre de Bruxelles, la Greenhouse. Un acte "qui symbolise la volonté d'Ecolo-Groen de faire face ensemble aux grands défis des prochaines années", souligne le parti écologiste francophone dans un communiqué.

Ecolo retrouvait ce week-end le domaine verdoyant de Massembre, aux confins de la province de Namur et de la France, pour une rentrée politique axée sur le dérèglement climatique. Le sujet est devenu à ses yeux "une question de sécurité nationale", après un été marqué par des inondations meurtrières et d'autres épisodes catastrophiques à travers la planète.

Dans le monde politique, de plus en plus de voix s'élèvent pour demander une distinction entre les personnes vaccinées et les autres. Ils souhaitent que ceux qui sont vaccinés bénéficient de plus de liberté. "Ils ne doivent pas être punis à cause de l'égoïsme de certains". Et ce alors que l'obligation vaccinale semble de moins en moins taboue en cas de quatrième vague.

Dans Wilfried, la coprésidente des verts, figure montante de la politique, ne désapprouve pas "des actions militantes plus radicales", en condamnant la violence, et s'explique sur ses expressions parfois "borderline".

Rajae Maouane (Ecolo) dans la tourmente, le débat s'enflamme. Pour trois raisons: la lutte à gauche et le positionnement problématique d'Ecolo, le discours tranché des libéraux version Bouchez et la difficulté de tenir des échanges sereins sur la notion de "communauté".

La Ligue Belge contre l'Antisémitisme (LBCA) critique une photo publiée sur Instagram par Rajae Maouane, la coprésidente du parti Ecolo. Selon l'organisation, les Verts incitent ainsi à la "haine antisémite". Maouane nie l'accusation, qui va à l'encontre de ses engagements politiques.

Le président du MR évoque les "millions de Belges qui ne peuvent pas se passer de voiture", avoue son amour pour l'auto et et s'en prend au "petit monde" qui définit la bonne façon de penser. Ecolo s'étrangle.

Le rassemblement de quelques milliers de jeunes au Bois de La Cambre jeudi a suscité de nombreuses réactions. Si la plupart des politiques et acteurs du monde hospitalier condamnent fermement l'événement à l'heure où la Belgique lutte toujours contre la pandémie de coronavirus, d'autres se montrent plus compréhensifs envers les jeunes concernés.

Dimanche dernier, vous étiez des milliers de citoyen·ne·s à vous rassembler pour soutenir l'Affaire Climat, aussi appelée KlimaatZaak en néerlandais. Malgré un contexte sanitaire compliqué, de chez vous ou dehors, vous avez élevé vos voix des quatre coins de la Belgique. C'est dire l'importance de l'enjeu et du procès qui se tient la semaine prochaine.