Tout sur Racisme

Xénophobie à l'égard des personnes asiatiques que l'on estime "responsables" de l'introduction de Covid-19 , attaques contre les travailleurs de la santé, stigmatisation des personnes obèses: les cas de discrimination ont augmenté de manière exponentielle depuis le début de la pandémie.

La tuerie dans trois salons de massages d'Atlanta qui a fait huit morts, dont six femmes asiatiques, suscite une vague d'indignation contre le racisme. Celle-ci dénonce la haine versée contre la communauté asiatique aux États-Unis qui compte 20 millions de personnes. L'attaque inédite constitue un moment charnière pour une population méconnue, silencieuse et réputée peu présente sur la scène politique américaine.

Une nouvelle gauche a surgi sous les couleurs de l'islamogauchisme, du féminisme racialisé et du décolonialisme. Ces mouvements ont en commun le rejet de l'Occident et des idéaux de l'universalisme, en particulier l'égalité des individus. Sous couvert de luttes émancipatrices, ils adoptent une idéologie identitaire comparable à celle de l'extrême-droite et contribuent à la division de la société. A leurs yeux, les critères raciaux, de genre, d'appartenance confessionnelle et l'intersection entre ceux-ci se substituent à la classe sociale pour combattre ce qui est perçu comme la domination blanche, masculine et de la culture occidentale.

Christian Kabasele et Frédéric Gounongbe nous font part de leurs impressions après l'incident raciste lors du match de Ligue des champions entre le PSG et Istanbul Basaksehir. Ils pointent les lacunes que l'UEFA doit rapidement combler. Selon eux, l'épisode peut devenir un tournant majeur dans la lutte contre la discrimination raciale dans les stades. A condition d'agir en profondeur. Entretien croisé.

D'où viennent les mots racistes ? La linguiste Marie Treps braque sa lampe torche sur la patrie des droits de la personne, la France, un pays au lourd passé négrier, colonialiste, antisémite et ambigu sur la question migratoire.

Nombreux sont les francophones qui l'ont pensé tout bas, si pas tout haut, en découvrant le reportage de la VRT sur la face cachée du mouvement de droite radicale, Schild en Vrienden (S&V).

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, une croix gammée et un message à caractère politique - " Vote(z) N-VA, tous les bronzés dehors " - ont été tagués sur une mosquée à Leuven. Le ou les néonazis qui ont peint ce slogan sont parfaitement clairs dans leur message : ils se revendiquent du nazisme et de la N-VA.

La Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI), un organe du Conseil de l'Europe composé d'experts indépendants, a prévenu vendredi qu'elle a constaté l'an dernier sur le Vieux Continent une "montée implacable du populisme xénophobe, du ressentiment et du discours de haine".

Le gouvernement français a dévoilé lundi un nouveau plan contre le racisme et l'antisémitisme, avec l'ambition de mener une lutte plus efficace contre le "déferlement" de haine sur la toile en contraignant les opérateurs internet à "prendre leurs responsabilités".