Tout sur racisme

Alors que la ville de Houston, au Texas, se prépare à accueillir les funérailles de George Floyd, au lendemain de la comparution pour la première fois devant la justice du policier accusé de son meurtre, regards croisés sur cette crise avec deux universitaires afro-américains : Elijah Anderson (Yale) et David Dent (université de New York). Ils décryptent les racines du racisme aux Etats-Unis.

Dans le cadre d'un récent Atelier-Débats au sein du "Projet de Cohésion Sociale" situé à Molenbeek-Saint-Jean, quelques adolescents, grandement affectés par la mort tragique de Georges Floyd, nous avaient demandé de leur expliquer ce qu'était, à nos "yeux de philosophe" (sic), que le racisme. Notre exposé les avait frappés par ses "bizarreries intéressantes" (re-sic) qu'ils n'avaient, jusque là, insistèrent-ils, jamais entendues. Nous livrerons donc ici quelques-unes de nos bizarreries sur le racisme.

La police a déjà procédé à 239 arrestations, dont sept judiciaires, après les incidents qui ont éclaté à Matonge, dimanche en fin d'après-midi, au terme de la manifestation contre les violences policières et le racisme, a indiqué le bourgmestre de la Ville, Philippe Close. A cette occasion, quelque 10.000 personnes s'étaient réunies sur la Place Poelaert, au pied du palais de Justice de Bruxelles.

De Bristol à Budapest en passant par Madrid et Rome, des dizaines de milliers d'Européens ont rejoint dimanche les manifestations contre le racisme, prolongeant la vague de protestation déclenchée aux États-Unis par la mort de George Floyd, un homme noir asphyxié par un policier blanc à Minneapolis.

Depuis huit jours, des manifestations contre les brutalités policières d'une ampleur historique secouent les Etats-Unis, provoquées par la diffusion le 25 mai d'une vidéo montrant l'arrestation d'un homme non armé, George Floyd,décédé après avoir été plaqué au sol par un policier blanc, genou sur son cou.

La semaine dernière, l'Enquête sociale européenne révélait que les Wallons ne sont pas moins racistes que les Flamands, une réalité qui politiquement ne se traduit pas du tout de la même manière dans le nord et le sud du pays. Explications avec le professeur en sociologie Marco Martiniello (Université de Liège).

Au début du mois de novembre, la manager d'un magasin de sports de Liège faisait ranger ses collègues en trois files : les " arabes ", les " gwères " et les " macaques ".

Lettre ouverte à Unia. Comment est-il possible que vous, UNIA, Institut national des droits humains, service public " indépendant ", ne décelez aucune incitation à la haine et à la discrimination dans les caricatures suprémacistes blanches du Carnaval d'Alost, suprémacisme dans ses versions négrophobes et antisémites ?

Ce dimanche 15 septembre 2019, l'extrême-droite et ses composantes ultra ont sans vergogne défilé dans les rues de la capitale belge. Et symboliquement au coeur administratif et politique de l'Europe elle-même ? Belges étrangers de toutes les origines, faut-il songer à faire ses valises ?

Les trois familles qui ont reçu des menaces racistes dans leur boite aux lettres vont déposer plainte contre X vendredi, a indiqué jeudi leur avocat Abderrahim Lahlali. "Elles sont terrorisées par un voisin qui utilise le même langage que l'auteur des lettres anonymes. Elles pensent qu'il s'agit du même homme. Elles accusent aussi la police de négligence pour n'avoir pas agi."

Dans notre actuelle société ou "cage aux phobes", pour reprendre Ph. Muray (1), des phobies déferlent : homophobie, hétérophobie, islamophobie ou afrophobie. Bientôt, probablement : gilletjaunophobie, migrantophobie ou climatophobie ! Pourquoi pas ?