Tout sur Rabat

Donald Trump a frappé jeudi un nouveau coup diplomatique en annonçant que le Maroc allait normaliser ses relations avec Israël, comme l'ont déjà fait récemment trois autres pays arabes, et que les Etats-Unis reconnaissaient la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental.

La situation au Sahara occidental reste confuse lundi alors que l'agence officielle marocaine MAP et le Polisario ont fait état de tirs le long du mur scindant le territoire disputé, après l'annonce vendredi d'une rupture du cessez-le feu de 1991 par les indépendantistes sahraouis.

Certains y voient une mesure pour "dompter" les jeunes et contrecarrer les mouvements de protestation, d'autres une façon d'encadrer une jeunesse oubliée du développement: au Maroc, le rétablissement du service militaire obligatoire divise.

En cette journée chaude et ensoleillée, Saïd, 22 ans, est tout heureux de se baigner sur une des plages de la capitale marocaine Rabat, mais la saleté du sable, jonché de mégots et de détritus divers, "gâche le plaisir".

Le ministre-président wallon Willy Borsus est arrivé dimanche à 23h15 (heure locale) à Casablanca pour une visite économique et de coopération de trois jours, où il ira promouvoir les atouts et le savoir-faire wallons dans la région de Casablanca-Rabat, coeur économique et politique du Maroc.

Le ministre-président wallon Willy Borsus est arrivé dimanche à 23h15 (heure locale) à Casablanca pour une visite économique et de coopération de trois jours, où il ira promouvoir les atouts et le savoir-faire wallons dans la région de Casablanca-Rabat, coeur économique et politique du Maroc.

Le Maroc a annoncé samedi avoir décidé du rappel pour consultation de son ambassadeur à Alger, en réaction à des déclarations du ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, accusant des entreprises marocaines de "blanchir l'argent du haschich" en Afrique.

La République démocratique du Congo (RDC) célèbrera discrètement jeudi le 20e anniversaire de la mort de celui qui a dirigé le pays durant 32 ans d'une main de fer, le maréchal Mobutu Sese Seko, considéré aujourd'hui comme le principal responsable de la crise morale qui sévit toujours dans l'ex-Zaïre.

Le royaume chérifien tisse sa toile dans l'aire subsaharienne. Une offensive tous azimuts qui vise aussi à asseoir sa souveraineté sur le Sahara occidental.