Tout sur Publifin

L'avocat général Paul Catrice a requis jeudi après-midi devant la cour d'appel de Liège des peines d'amende allant de 1.200 euros à 2.000 euros contre les sept anciens membres du conseil d'administration de Publifin, suspectés de faits de prise d'intérêt et de détournements. Des confiscations de principe ont également été requises contre les prévenus qui avaient été acquittés en première instance.

L'arrestation de Stéphane Moreau et son inculpation pour abus de biens sociaux, détournement par personne exerçant une fonction publique, faux, usage de faux et escroquerie marque une étape de plus dans la descente aux enfers du magnat liégeois. L'homme qui a incarné un temps un modèle de redressement économique dans la Cité ardente est aujourd'hui en prison comme d'autres protagonistes du dossier Nethys.

Ogeo Fund, le fonds de pension d'Enodia (ex-Publifin), fait l'objet d'un rapport d'inspection très sévère de la FSMA, le gendarme financier. Prêt illégal, investissements trop risqués, contrôle défaillant des sous-traitants, conflits d'intérêts: les cadavres se bousculent dans les placards d'Ogeo. Et des dizaines de millions sont partis en fumée.

Stéphane Moreau, l'homme fort de Nethys est toujours en place. Liège lui a commandé de ne pas vendre, alors que la Région presse Publifin de se défaire de ses activités concurrentielles.

Publifin n'a pas renseigné les dirigeants effectifs de certaines de ses filiales en 2017. La ministre des Pouvoirs locaux a passé l'éponge, mais attend de pied ferme le prochain rapport.

Publifin refuse de transmettre les rémunérations de ses dirigeants, ressort-il d'un rapport de délégués spéciaux au sein de l'intercommunale liégeoise que Le Soir a consulté. Sur 45 recommandations de la commission parlementaire, 12 n'ont pas été traitées, observe le quotidien mardi.

L'assemblée générale extraordinaire de Publifin a avalisé vendredi soir la modification de la dénomination sociale de l'intercommunale liégeoise.

L'entreprise Voo, câblodistributeur qui dépend de Nethys, filiale de Publifin, a été victime d'une vaste fraude, ont rapporté plusieurs sites d'information jeudi soir. Le préjudice est estimé entre 3,2 et 4 millions d'euros. Un dossier a été ouvert au parquet de Liège et des contacts ont été pris avec le procureur du Roi.

Les électeurs n'ont pas infligé au PS et au MR la correction qui leur aurait ôté des mains Publifin. Bien qu'en recul, ils restent les deux premiers partis de la province de Liège, l'actionnaire majoritaire de la tumultueuse intercommunale.

Josly Piette (cdH), bourgmestre de Bassenge (province de Liège), est toujours vice-président du Conseil d'Administration de l'intercommunale Publifin. S'il a bel et bien exprimé son intention de démissionner, lors du CA qui s'est tenu vendredi dernier, la présidente a refusé de l'acter, a-t-il assuré ce lundi.

Dominique Drion démissionnera des mandats qu'il détient au sein des sociétés filiales de Nethys, bras opérationnel de Publifin. André Gilles se pliera quant à lui aux "demandes des instances", ont annoncé vendredi "Le Soir" et SudPresse.