Tout sur PTB

Il y a quelques mois, Paul Magnette prenait les commandes du PS. Et annonçait la couleur dans Le Soir" - Avec Magnette, les affaires au PS, c'est fini ? C'est toujours facile de dire ça, mais je serai d'une intransigeance robespierriste. On va couper des têtes...Je ne vais pas réhabiliter les guillotines, mais... " Quatre mois plus tard, l'opération têtes coupées est en route.

Le sénateur André Antoine (cdH) a pris vendredi au Sénat la défense des parlementaires face aux critiques du PTB. Il a accusé le parti marxiste de dépeindre systématiquement les élus de la Nation sous les traits de profiteurs. Le chef de groupe communiste lui a répondu par la fierté de ne pas gagner plus que les autres travailleurs.

Pour ceux qui auraient encore des doutes : les gens s'inquiètent de leur pension. Si l'asile et la migration étaient le thème le plus décisif lors des dernières élections, il était immédiatement suivi par la question des pensions : 38% des électeurs ont pris en compte la position des partis politiques sur les pensions lors du choix de leur vote.

Le Vlaams Belang a réclamé jeudi que la commission de contrôle des dépenses électorales de la Chambre se penche sur les revenus que le PTB-PVDA tire des cotisations de ses membres qui s'élèvent à plus d'un million et demi d'euros par an, soit presque autant que le PS, le MR, la N-VA et le CD&V réunis.

La Belgique politique entame l'année en crise. Ses principaux partis sont aux abois. Ils sont face à une alternative : soit un gouvernement fédéral sans la N-VA, soit des élections anticipées.

Le navire de recherches Belgica date de 1984, alors que la durée de vie pour ce genre de bâtiment se situe entre 25 et 30 années de service, selon Maria Vindevoghel.

L'ex-président du Parti socialiste Elio Di Rupo reconnaît, dans une interview vendredi au quotidien flamand De Morgen, que le syndicat socialiste FGTB est fortement infiltré par le PTB, ce qui constitue à ses yeux "un énorme problème" pour le PS. Il va jusqu'à comparer le "simplisme" du discours PTB avec celui de l'extrême-droite.

Le Vlaams Belang reste en Flandre le premier parti en termes d'intentions de vote, à 27,3%, en progression par rapport à son score de septembre dernier, alors qu'en Wallonie, le PS se tasse face à une progression d'Ecolo et du PTB, indiquent les résultats du Grand baromètre Le Soir-RTL-TVI-Ipsos-Het Laatste Nieuws-VTM, un sondage réalisé en ligne entre fin novembre et début décembre et dont les résultats ont été publiés vendredi soir.