Tout sur PTB

Le PTB ne retirera pas sa proposition de résolution visant à créer rapidement une commission d'enquête parlementaire, a indiqué la députée Sofie Merckx. Cette proposition n'a pas été approuvée jeudi matin. Si un consensus s'est dégagé sur le principe de mettre sur pied une commission destinée à évaluer la crise du coronavirus, des divergences sont apparues entre les différents groupes quant aux modalités.

Le PTB le répète sur tous les tons : il veut "faire payer la crise aux riches". Actuellement, il fait surtout payer la crise au PS. Stopper le grignotage de l'électorat socialiste par le PTB est un défi vital pour Paul Magnette & Co.

L'extrême gauche a créé au sein de la FGTB un climat hostile à la démarche réformiste de Robert Vertenueil. Celui-ci n'a pas été victime d'un "grand complot". Seulement de l'air du temps PTBiste.

Un groupe de travail a été mis en place et un questionnaire envoyé aux hôpitaux sur leurs besoins de financement, a indiqué jeudi la Première ministre, Sophie Wilmès, à la Chambre. Leur réponse est attendue lundi.

" Il semble qu'en cette période de crise, les citoyens aient tendance à se tourner ou à se retourner vers les partis politiques dits traditionnels (exemple : dans le Monde, un article récent mentionnait qu'en Allemagne, la CDU était montée de 26 à 36% d'intentions de vote dans un sondage). Dès lors, serait-il judicieux de songer à organiser de nouvelles élections fédérales dans l'immédiate période d'après-crise, dans l'éventualité d'enfin débloquer la situation politique au niveau fédéral ? "

La semaine dernière, la ministre de la Santé, Maggie De Block (Open VLD), a essuyé le feu de 95 questions parlementaires consacrées au coronavirus.