Tout sur PS

Nawal Ben Hamou, une jeune secrétaire d'Etat encore peu connue du public

Après avoir échoué de peu dans l'obtention d'un quatrième siège PS à la Chambre dans l'arrondissement de Bruxelles, la jeune Nawal Ben Hamou, âgée de 32 ans, se voit proposer le poste de secrétaire d'Etat à l'Egalité des chances et des Cultes au sein du nouveau gouvernement bruxellois.

Appel d'un large front pour le sport sur ordonnance

"Prescrire la pratique d'une activité physique: un enjeu de santé publique", tel est le titre d'une carte blanche signée jeudi dans La Libre par un front politique, mutualiste ou encore académique. Deux tiers des Belges ne se bougent pas assez et les médecins ont un rôle important à jouer.

Les négociateurs bruxellois annoncent la conclusion d'un accord de gouvernement

Les négociateurs bruxellois du PS, d'Ecolo, de DéFI, de Groen, de l'Open Vld, de one.brussels-sp.a sont tombés d'accord, au cours de la nuit de mardi à mercredi, sur le texte fondateur d'un nouveau gouvernement en Région bruxelloise, ont-ils annoncé peu après 3h30 du matin, à l'agence Belga, par l'intermédiaire de l'un d'eux.

Bruxelles, drôle de phare dans la nuit belge

Le gouvernement bruxellois voit le jour alors que l'on patine dans les autres Régions et que le flou reste total au fédéral. Un laboratoire de cohabitation. Qui oublie son rôle de capitale.

Pourquoi le PTB traite le PS comme un punching ball

Le PTB affirme incarner " la gauche authentique " face au PS. En traitant ce parti comme un punching ball, le PTB perpétue la vieille tradition communiste : taper toujours, fort, sur les sociaux démocrates.

Politique: "Dis-moi ce que tu tweetes, je te dirai ce que tu n'as pas dit"

Alors que Johan Vande Lanotte et Didier Reynders continuent à taper la carte avec le roi en faisant semblant d'essayer de trouver une solution politique entre des gens qui boudent et disent tout et son contraire, le choeur des ouin ouin libéraux nous a offert ces derniers jours son plus beau numéro de "c'est pas juste". C'est peu dire que la désignation de Charles Michel à la tête du Conseil européen n'a pas suscité de rassemblement populaire sur la Grand-Place de Bruxelles, à vrai dire tout le monde a eu l'air de s'en balek royalement. Surtout sur Twitter. Inventaire. Commenté.