Tout sur PS

Vandaliser pour marquer les esprits. C'est l'objectif des jeunes activistes qui s'en prennent aux statues de Léopold II et autres monuments coloniaux. Réactions politiques en sens divers.

Le PTB le répète sur tous les tons : il veut "faire payer la crise aux riches". Actuellement, il fait surtout payer la crise au PS. Stopper le grignotage de l'électorat socialiste par le PTB est un défi vital pour Paul Magnette & Co.

Le PS n'a pas l'intention de "perturber" la démarche du trio de présidents MR-VLD-CD&V, "mais nous ne pouvons pas nous empêcher de penser qu'ils souhaitent en revenir à la coalition suédoise. Qui a été sanctionnée par les citoyens en mai 2019", déclare lundi Elio Di Rupo dans Le Soir. "Pour le PS, je veux être clair, il est totalement exclu de s'associer à un tel gouvernement des droites réunies."

La Chambre n'a pas pu adopter jeudi en séance plénière une proposition de loi du PS, cosignée par Ecolo-Groen, visant à améliorer la situation des travailleurs du secteur culturel, fortement touchés par les mesures visant à ralentir la propagation du coronavirus. Quatre partis (N-VA, CD&V, Open Vld et Vlaams Belang) ont obtenu que le texte soit examiné par le Conseil d'Etat. Aucune urgence ne sera demandée, renvoyant potentiellement le vote à après les vacances parlementaires.

Le chef de groupe PS à la Chambre, Ahmed Laaouej, ne dit pas clairement "non" à une alliance du PS avec la N-VA au niveau fédéral, mais a fortement critiqué dimanche en télévision l'attitude des nationalistes flamands dans le cadre du "superkern" et mis en doute la possibilité de travailler de manière responsable et constructive avec eux.

Si l'idée d'une alliance N-VA, PS, SP.A, CD&V et MR circule, le président de ce dernier parti, Georges-Louis Bouchez a affirmé dans les colonnes de La Libre Belgique et Het Nieuwsblad de samedi que "le MR et l'Open VLD ne gouverneront jamais l'un sans l'autre".

Le 16 juin, le procès dit des Ateliers d'art contemporain débutera à Liège. Cette asbl étiquetée socialiste, subsidiée par la Ville, la Région wallonne et l'Europe, a été liquidée en 2015 après le détournement présumé de centaines de milliers d'euros par son directeur. L'ex-comptable des AAC pointe aujourd'hui les angles morts de l'enquête judiciaire. Dont l'absence de volonté d'établir les responsabilités politiques de cette gabegie.