Tout sur Prison

Les prisons belges ont recensé en leurs murs 110 contaminations par le coronavirus - 33 détenus et 77 membres du personnel - depuis le 13 mars, sur les 10.430 prisonniers du Royaume, d'après les chiffres communiqués jeudi par l'administration pénitentiaire. Pour éviter que le virus ne s'y propage, elles ont adopté des mesures particulièrement strictes, à peine assouplies depuis le début de la pandémie.

Au moins 30.000 détenus et employés pénitentiaires aux États-Unis ont contracté le nouveau coronavirus, selon des données actualisées mercredi, des contagions qui contribuent à l'augmentation en cours du nombre de cas hors des grands foyers initiaux de la pandémie dans le pays.

En ces temps de crise sanitaire et de tension dans les prisons, les nouvelles statistiques du Conseil de l'Europe (CoE) sur la surpopulation carcérale tombent à point nommé. La Belgique est le deuxième pays des 52 Etats membres du CoE dont les prisons sont les plus engorgées, après la Turquie.

Dans le monde confiné des prisons, l'angoisse grandit au fur et à mesure de l'épidémie. On recense trois cas avérés de coronavirus. Pas encore équipé, le personnel doit recevoir des masques, ces jours-ci. Le Ministre Geens s'apprête à vider un peu plus les établissements surpeuplés, en prenant des mesures de libération anticipée pour certains détenus qui arrivent à fond de peine. Enquête.

Les agents pénitentiaires de la prison centrale de Louvain seront en grève mercredi soir à partir de 22h00 et ce pour une durée de 24h00. A la prison de Saint-Gilles, une action similaire aura lieu jeudi soir et dimanche, a fait savoir le syndicaliste ACOD (CGSP) Gino Hoppe.

Le Conseil de l'Europe publie ses statistiques sur les personnes qui sont sous la surveillance d'un service de probation, en Europe. Elles sont de plus en plus nombreuses. Ce qui témoigne d'une augmentation des peines alternatives. La Belgique fait parti du peloton de tête.