Tout sur préformation

Le préformateur a soumis jeudi soir une dernière proposition aux sept partis qui ont pris part aux négociations sur la réforme de l'Etat. Cette dernière porte sur BHV, le refinancement de Bruxelles et la loi de financement.

L'ex-porte-parole de Joëlle Milquet, Alain Raviart, devenu chroniqueur et directeur d'une agence de communication, s'est fendu d'une lettre ouverte au président de la N-VA, "Bonabart" De Wever, dans laquelle il l'invite à ne pas prendre les francophones pour des "carbonades"

Elio Di Rupo, le préformateur, a procédé, mardi et mercredi, à des rencontres bilatérales avec les présidents des différents partis autour de la table de la réforme de l'Etat. Jeudi, il rencontrera Bart De Wever.

Cette après-midi, le préformateur Elio Di Rupo a reçu les partenaires sociaux ont été reçus. Le groupe des dix a exprimé "le souhait d'une solution pour sortir de l'impasse" dans laquelle se trouve actuellement la négociation. Les interlocuteurs sociaux voudraient contribuer, "en temps opportun", à la recherche de cette solution.

Le président de l'Open Vld Alexander De Croo, dont le parti ne participe pas aux actuelles négociations institutionnelles, est d'avis que la N-VA et le CD&V ont eu une " attitude raisonnable" en n'acceptant pas l'accord sur le refinancement de Bruxelles sans garanties sérieuses pour une révision de la loi de financement.

Dotations, responsabilité, solidarité, mécanisme pervers, autonomie fiscale, concurrence déloyale... Difficile de s'y retrouver dans les négociations institutionnelles en cours. En voici les 7 clés principales. Et les enjeux à venir.

Hier à 11 heures commençait la réunion plénière des sept partis pressentis pour soutenir la réforme de l'Etat. Elle était consacrée aux dossiers de Bruxelles-Hal-Vilvoorde et de la Région bruxelloise dans une atmosphère qu'on disait... électrique !

L'atmosphère serait électrique entre les présidents des sept partis réunis avec le préformateur au cabinet du ministre Magnette pour tenter de trouver une solution aux dossiers de Bruxelles-Hal-Vilvorde et de la Région bruxelloise, a-t-on appris de bonne source.

L'ancien ministre flamand des Affaires intérieures, Marino Keulen (Open Vld), a mis les sept partis pressentis pour soutenir une réforme de l'Etat en garde contre le risque d'un nouveau "carrousel" sur la nomination des bourgmestres de la périphérie bruxelloise dans le cadre de la recherche d'une solution à la scission de l'arrondissement Bruxelles-Hal-Vilvorde.

La réunion thématique consacrée à l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde et à Bruxelles a repris ce matin. Une plénière est prévue cette l'après-midi, sur les mêmes thèmes, ainsi qu'un groupe de travail sur la justice.

Le groupe de réflexion Itinera Institute a proposé lundi une série de pistes en vue de régionaliser la politique de l'emploi. Il met en avant trois scénarios -"mini", "medium" et "maxi"- qui reposent sur un préalable: les Régions prendraient en charge le volet actif de la politique du marché de l'emploi tandis que le fédéral conserverait le volet passif, comme le droit du travail.

Le préformateur Elio Di Rupo réunit une nouvelle fois cet après-midi les sept partis pressentis pour soutenir une réforme de l'Etat. Le début de la réunion est prévu à 14 heures 30. Les délégations de chaque parti devraient être composées du président et d'un co-négociateur. Le week-end ne semble pas avoir permis d'avancer dans les discussions. Les choses se seraient plutôt crispées et l'ambiance ne serait "pas terrible" selon un proche de la négociation.

Le cdH a indiqué sa volonté de "mettre tout en oeuvre pour arriver à un compromis équilibré". Il a également souligné que "les francophones impliqués ont bien évidemment une vision très claire de ce qu'ils souhaitent" mais qu'en raison du caractère délicat de la négociation, ils ne dévoilent pas leur stratégie.

Les présidents des sept partis concernés par les négociations de la préformation (N-VA, PS, CD&V, sp.a, cdH, Ecolo et Groen!) seront reçus ces jeudi et vendredi par le roi Albert II, avant que le préformateur Elio Di Rupo, dont la mission a été prolongée mercredi, ne reprenne ses travaux à partir de samedi.