Tout sur préformateur

Le préformateur ne paie clairement pas l'échec de sa mission : Elio Di Rupo dépasse tous les autres présidents de parti, mais aussi le roi Albert II, à un classement de popularité établi par Dedicated Research.

Selon les informations qui filtrent de la négociation actuellement en cours entre les 7 partis pressentis pour soutenir une réforme de l'Etat et le préformateur Elio Di Rupo, l'atmosphère serait très tendue. Les travaux auraient été suspendus pour permettre aux partis flamands de se concerter. Elio Di Rupo se rend chez le Roi.

Le ministre-président flamand Kris Peeters participe aux discussions sur la réforme de l'Etat pour le CD&V. Il a invité vendredi le président de la N-VA Bart De Wever à "démontrer sa capacité à pouvoir sceller un accord". Il est d'avis que tous les éléments en vue de la conclusion d'un accord se trouvent sur la table des négociations.

Durant les négociations de préformation, le cdH a avancé une demande concernant le ring de Bruxelles et les accès à la capitale depuis la périphérie : un accord sur l'élargissement du ring entre la sortie A12 à Meise et l'E40 à Sterrebeek. Une demande qui n'était pas au goût des flamands rapporte La Libre.

La Lijst De Decker a dit constater que les tentatives du préformateur Elio Di Rupo pour négocier une grande réforme de l'Etat n'aboutissent toujours pas. La méfiance entre la N-VA et le CD&V d'une part et les partis de gauche d'autre part, démontre à quel point le modèle fédéral belge est mourant, dit le président Lode Vereeck dans un communiqué dans lequel il s'en prend au sp.a et à Groen!.

C'était le grand silence ce matin chez le préformateur. Son porte-parole se contentait de dire qu'Elio Di Rupo travaillait et ne donnait pas plus d'information. Mais il a fait savoir en début d'après-midi qu'Elio Di Rupo poursuivrait ce mardi et demain mercredi les contacts bilatéraux.

Selon Wouter Beke, président du CD&V, le PS et la NV-A doivent d'abord rétablir la confiance entre eux avant de reprendre les négociations. "Si cela n'intervient pas, tous les autres exercices seront futiles", a-t-il indiqué ce matin sur la VRT-Radio.

Echec des dernières négociations, qui butent sur le financement de Bruxelles. La N-VA, suivie par le CD&V, ne suivent pas les autres partis, positifs à l'égard de la dernière proposition du préformateur. Elio Di Rupo a demandé au roi d'être déchargé de sa mission. Celui-ci a refusé. On est donc reparti pour un tour.

Dotations, responsabilité, solidarité, mécanisme pervers, autonomie fiscale, concurrence déloyale... Difficile de s'y retrouver dans les négociations institutionnelles en cours. En voici les 7 clés principales. Et les enjeux à venir.

On savait que BHV serait un des points cruciaux de la mission d'Elio Di Rupo. Aujourd'hui, il semblerait qu'on soit dans l'impasse. C'est en tout cas ce qu'affirme le parlementaire flamand Eric Van Rompuy (CD&V) à propos de la réunion thématique d'hier soir. Les exigences francophones seraient encore bien trop importantes.

Pas d'entente possible sur le dossier Bruxelles-Hal-Vilvorde, hier mercredi, lors d'une réunion qui s'est achevée vers 22 h 30. Les partis flamands, N-VA en tête, ont refusé toute proposition de compromis des francophones. BHV sera à nouveau au coeur des discussion à l'occasion d'une réunion plénière, jeudi en fin de matinée.

Elio Di Rupo tente toujours de mettre de l'ordre dans les revendications des uns et des autres sur le communautaire. Dimanche, les questions de financement et de responsabilisation des entités fédérées étaient sur la table, sans qu'aucune décision soit prise en la matière.

Après la pause et les consultations royales, le préformateur Elio Di Rupo reprend, comme prévu, sa mission. Il a convoqué une réunion plénière des sept partis concernés (N-VA, PS, CD&V, sp.a, cdH, Ecolo et Groen!) samedi et dimanche, a indiqué vendredi après-midi son porte-parole.

Le roi a repris ce matin la consultation des sept présidents de partis qui participent aux négociations de préformation. Il a d'abord reçu le co-président d'Ecolo Jean-Michel Javaux et ensuite le président de Groen! Wouter Van Besien. Dans l'après-midi, le souverain recevra Elio Di Rupo en tant que président du PS.

Le président du FDF Olivier Maingain s'est exprimé ce matin dans l'Invité de Bel-RTL et a déploré le manque d'unité francophone tout en s'exprimant sur la "longue liste des exigences" des partis flamands.

L'ensemble des nouveaux transferts représenterait 15,8 milliards d'euros, ce qui porterait à 49 % la proportion des revenus de l'Etat fédéral transférés vers les Communautés et Régions. Il est à présent temps que les interlocuteurs décident, estime Elio Di Rupo : "Ils se sont suffisamment vus, ils se connaissent, ils doivent à présent atterrir !"

Le préformateur, Elio Di Rupo, va poursuivre sa mission à partir de samedi après avoir engrangé des "progrès importants", a indiqué mercredi le Palais royal à l'issue du rapport que M. Di Rupo a présenté au roi Albert II en milieu de journée.

Elio Di Rupo se rendra chez le roi cette après-midi. Selon l'agence Belga, il devrait demander une prolongation de sa mission. Le journal Le Soir affirme, pour sa part ,qu'Elio Di Rupo devrait dresser un constat d'échec. Et selon De Standaard et Het Laatse Nieuws, le préformateur serait sur le point de cloturer sa mission et devrait demander 48 heures de plus pour la mener à bien. Les paris sont lancés.