Tout sur Poutine

Pour Antoine Mariotti, auteur de La Honte de l'Occident, les demi-mesures de soutien à l'opposition n'ont jamais contribué à changer le rapport de force, favorable à Bachar al-Assad.

L'Union européenne ne reconnaît pas les résultats des élections présidentielles du 9 août dernier au Bélarus, qui n'ont été "ni libres ni régulières", a affirmé le président du Conseil européen, Charles Michel, à l'issue d'un sommet extraordinaire des Vingt-sept.

Dave Eggers (49 ans), écrivain américain, a peur. "Nous supposons que chacun est un démocrate, mais ce n'est pas le cas. 40% de la population mondiale souhaite juste un homme fort aux manettes. Nous sommes en réalité dans l'ère chinoise où c'est eux qui décident tout."

Donald Trump a encore donné libre cours à son exaspération vendredi, après le dévoilement de notes confidentielles de l'ex-chef du FBI qu'il a limogé, montrant le président américain obsédé par l'enquête sur l'ingérence russe dans l'élection de 2016.

Les ministres russe et belge des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov et Didier Reynders, se sont félicités du caractère "très constructif" de leur entretien. Le premier a salué la contribution belge dans le développement d'un dialogue constructif avec l'Union européenne en froid avec la Russie depuis l'annexion de la Crimée au printemps 2014 et les sanctions mutuelles qui ont suivi.

Ecolo-Groen suppute le barnum, qu'occasionnera la Coupe du Monde de football, orchestré par le régime de Poutine pour faire oublier que les droits de l'homme ne dégagent pas une forme olympique en Russie.

C'est un tweet du 2 octobre, à 13 h 06, par @JesusOfficiel. Il dit : "J'vais pas vous mentir, on contrôle plus rien du tout." Plus de 30 000 partages, près de 40 000 "J'aime". Fameux écho, donc. Pas seulement parce que c'est pour rire. Surtout parce qu'il était posté après le référendum catalan et la fusillade de Las Vegas.

A la suite de la reprise d'Alep-est en décembre dernier, la dynamique favorable au président syrien s'est accélérée ce qui lui permet d'entrevoir la victoire de son camp dans un terme plus très éloigné. Il est clair cependant que les conséquences douloureuses d'un conflit terrible et inutile continueront de peser longtemps sur les Syriens.