Tout sur police

Mohamed Abrini serait le premier informateur ("Supergrass") de l'Etat islamique de la police antiterroriste britannique, rapportent lundi les journaux du groupe Sudpresse, reprenant une information parue dans l'édition dominicale du Times.

Quelque 18% des conducteurs belges ont repris le volant après avoir dépassé la limite légale en matière d'alcool au cours du mois précédant la réalisation de l'étude européenne ESRA (European Survey of Road users' safety Attitudes), effectuée en juin 2015 et présentée lundi par l'Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR). Ce résultat est le plus mauvais d'Europe après la France (22%) et dépasse largement celui des Néerlandais (6%) ou des Suédois (2%).

Soixante-sept policiers belges, dont 32 instructeurs, ont terminé une formation appliquée à la menace et la lutte contre le terrorisme et basée sur les principes du Predictive Profiling (ou profilage prédictif) visant à mieux détecter les situations suspectes et les suspects de radicalisme, indique lundi la Dernière Heure.

La N-VA ne va pas faire de la fusion des zones de police bruxelloises une affaire gouvernementale, a indiqué le ministre de l'Intérieur Jan Jambon au journal dominical De Zondag. "L'accord de gouvernement est clair", ajoute-t-il. "Nous n'ouvrons pas de dossier communautaire et nous allons encourager une telle fusion, mais pas y contraindre. Nous nous y tenons (à l'accord)."

L'information potentiellement cruciale à propos de (l'entourage de) Salah Abdeslam dont disposait la police de Malines-Willebroek, n'a pas été prise au sérieux par le chef de corps, Yves Bogaerts, parce qu'il était en conflit avec l'inspecteur qui avait récolté le tuyau, écrit l'hebdomadaire Knack dimanche sur son site internet.

Le SPF Intérieur s'est emmêlé les pinceaux en calculant la dotation fédérale des zones de police : 68 millions d'euros doivent être récupérés. Souci, pour de nombreuses zones.

Le chef du service de la Police des chemins de fer et du métro de Bruxelles, Jo Decuyper, a reçu le 22 mars à 9h07 un courriel lui annonçant la fermeture du métro dans la capitale jusqu'à midi. Ce message émanait de la Direction de la police administrative et est arrivé sur sa boîte personnelle. Il ne l'a donc vu que bien plus tard, a-t-il expliqué à la commission d'enquête parlementaire.

Un syndicat de policiers français a appelé mercredi à une manifestation le 18 mai pour dire "stop à la haine anti-flic", après deux mois de contestation sociale marquée par des affrontements aux cris de "tout le monde déteste la police".