Tout sur Piet Maes

Le virologue Marc Van Ranst (KuLeuven) ne cache pas son inquiétude à propos des variants du coronavirus qui circulent sur le territoire belge. " La perfidie de la situation actuelle c'est qu'elle est encore invisible, une partie se trouve sous la surface ", déclare-t-il à la VRT.

Les analyses génomiques des infections au variant britannique (B.1.1.7) montrent que les voyageurs ont été infectés à l'étranger pendant les vacances de Noël et ont ensuite propagé le virus à leur retour en Belgique. Le même scénario qu'après les vacances de Carnaval de l'année dernière, mais probablement dans une moindre mesure, rapporte De Standaard samedi.

Des recherches sur le virus Sars-CoV-2 démontrent que le retour des skieurs après les vacances de carnaval a joué un rôle important dans l'importation du virus en Belgique. Bien qu'il ait aussi été introduit en Belgique avant et après cette période, rapportent De Standaard et Het Nieuwsblad lundi.