Tout sur Pierre-Yves Dermagne

Tout comme à Bruxelles, où le parlement va se pencher sur une liste de noms controversés avec l'éclairage d'experts de la décolonisation mais aussi d'associations actives dans la défense du droit des femmes, le Parlement de Wallonie pourrait initier le travail sur le traitement à réserver à l'héritage colonial du paysage urbain et des noms de rues, a estimé mardi, en commission, le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne.

Présent à l'ouverture du 15e Salon des Mandataires qui se tient ces jeudi et vendredi au WEX de Marche-en-Famenne, le ministre wallon des Pouvoirs Locaux Pierre-Yves Dermagne (PS) a réaffirmé l'engagement de la Wallonie à respecter le principe de neutralité budgétaire à l'égard des pouvoirs locaux. "Les réalités sont telles que les communes sont confrontées à la nécessité de faire plus avec moins", a-t-il dit.

Les montants versés par l'assureur liégeois Intégrale à ses dirigeants - on parle de quelque 5,7 millions d'euros, ndlr - sont "outranciers" et "ne se justifient absolument pas" par la charge de travail, a estimé mardi le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne (PS), interrogé sur les suites du dossier Nethys en commission du parlement régional.

Les représentants d'Enodia (ex-Publifin), maison mère de Nethys, ont été informés mardi, lors du comité d'actionnaires Enodia/Nethys, du fait que Nethys avait finalisé la préparation d'une action civile au fond visant le remboursement des sommes indûment perçues par l'ex-management de Nethys, indique Enodia mercredi dans un communiqué sur Twitter. Il s'agit des 18,6 millions d'indemnités versés aux anciens managers de l'intercommunale liégeoise.

Que Voo ait été bradée lors de sa cession, par sa maison-mère Nethys, au fonds américain Providence ne constitue pas une surprise pour le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne (PS). "C'est en partie ce qui a justifié ma décision de casser les ventes au début du mois d'octobre", a-t-il rappelé mercredi, en séance plénière du Parlement de Wallonie, interrogé sur ces nouvelles révélations par les députés Germain Mugemangango (PTB) et Olivier Bierin (Ecolo).

Pour les CPAS wallons, la lutte contre la pauvreté doit passer par un plan "ambitieux et interfédéral". "On ne s'en sortira pas s'il n'y a pas un grand rassemblement national contre la pauvreté", a plaidé Alain Vaessen, le directeur général de la Fédération des CPAS wallons à l'occasion d'une assemblée générale destinée à renouveler définitivement son comité directeur, ce mercredi, à Namur.

Le parquet de Liège vient d'ouvrir une information judiciaire à l'encontre de Resa, dans le cadre d'un dossier d'attribution de marché public à un bureau d'huissiers. A l'initiative du ministre des Pouvoirs locaux. L'intercommunale aurait-elle délibérément orienté la procédure pour favoriser un candidat ?

L'intercommunale Enodia (ex-Publifin) et sa filiale Nethys annoncent mardi dans un communiqué "l'installation d'un comité d'actionnaires composé d'administrateurs d'Enodia et de Nethys." Celui-ci devra se réunir tous les 15 jours dans l'objectif de "partager au maximum l'information vis-à-vis d'Enodia mais également de se concerter quant aux orientations stratégiques et opérationnelles à mettre en oeuvre", ajoute le communiqué signé par les présidents d'Enodia et de Nethys, Julie Fernandez Fernandez et Laurent Levaux. Ces réunions ne seront pas rémunérées, assurent-ils.

Le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne (PS), a reçu, mercredi soir, les informations relatives aux indemnités octroyées aux anciens membres du comité de direction de Nethys, Stéphane Moreau, Pol Heyse et Bénédicte Bayer. Elles ont été transmises dans la foulée au juge d'instruction afin d'être versées au dossier de la procédure judiciaire en cours. Quant à l'administration, elle va se pencher sur l'opportunité d'annuler les décisions prises en la matière, indique M. Dermagne.

Le parquet général a mené 21 perquisitions vendredi dans le dossier Nethys, a confirmé le procureur général de Liège Christian De Valkeneer, à plusieurs médias. Le siège de la société rue Louvrex à Liège fait partie des 21 lieux visités, ainsi que les domiciles de Stéphane Moreau et de l'homme d'affaires liégeois François Fornieri.

En cassant les actes de vente des filiales de Nethys, le gouvernement wallon relance le débat sur leur avenir. Cession au privé, comme c'était prévu ? Des investisseurs se sont déjà manifestés. Entrée dans un giron public non plus liégeois mais wallon ? Certains partis le réclament déjà. D'autres y pensent. D'aucuns le redoutent.

"Notre enquête s'est focalisée sur Elicio, Win et Voo en raison du risque de préjudice grave et difficilement réparable. Elle se poursuit, notamment en ce qui concerne les autres actifs concurrentiels de Nethys, dont L'Avenir, l'assureur Intégrale et l'aéroport de Liège. Des informations complémentaires ont d'ailleurs à nouveau été demandées ce lundi à Enodia et Nethys", a affirmé mardi Pierre-Yves Dermagne (PS), le ministre wallon des Pouvoirs locaux, en commission du Parlement de Wallonie.