Tout sur Pierre Verjans

D'une crise à l'autre, ils sont devenus l'objet d'une confrontation idéologique, au centre d'un nouveau clivage qui remodèle le visage de l'Europe. Avec des conséquences potentiellement dévastatrices. Assistera-t-on à des dérives autoritaires ? Les droits humains voleront-ils en éclats ? Plongée au coeur d'une question existentielle...

Le 19 juin 2017, mine grave, Benoît Lutgen, le président du cdH, annonçait que son parti se retirait des gouvernements régionaux, "dégoûté" par les affaires à répétition - Publifin et SamuSocial en tête - dans lesquelles le PS était empêtré. Un an plus tard, "il n'y a eu ni révolution, ni révélation", estime Pierre Verjans, politologue à l'Université de Liège (ULg).

Bien des similitudes existent entre l'actuel Premier ministre et son homologue CD&V, qui a occupé le Seize de façon chaotique entre 2007 et 2011. A commencer par leur manque de poigne et leur stratégie à l'égard de la N-VA.

22 avril 2010 : l'Open VLD d'Alexander De Croo déclenche une tornade qui balaie Parlement et gouvernement. La Belgique ne s'en est toujours pas remise. Sa réputation, non plus : entre Flamands et francophones, le vernis de la coexistence harmonieuse a craqué.