Tout sur Pierre Van Damme

Est-il nécessaire d'administrer une troisième dose du vaccin contre le covid? Si oui, à qui, et avec quel vaccin? On fait le point sur la question avec Michel Goldman, immunologue, et Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus.

La taskforce vaccination est en train d'évaluer la possibilité de raccourcir l'intervalle entre les deux doses du vaccin contre la Covid-19 développé par AstraZeneca. Il s'agirait de passer de douze à huit semaines pour toutes les personnes qui ont déjà reçu leur première dose, comme c'est le cas pour celles l'ayant reçu après le 31 mai. "Raccourcir ce temps d'attente serait une mesure logique, mais ce n'est pas une chose évidente", a déclaré samedi Dirk Ramaekers, de la taskforce. "Nous faisons tout notre possible pour garantir cela."

Les ministres de la Santé, réunis mercredi en Conférence interministérielle (CIM), n'ont pas pris de décision concernant la vaccination contre le Covid-19 des 16-17 ans. Aucune décision n'a été prise non plus concernant le vaccin Johnson & Johnson. Une nouvelle CIM Santé aura lieu samedi.

Le taux de vaccination contre le coronavirus en Belgique devrait atteindre 85 à 90% de la population - soit nettement plus élévé que l'objectif de70% actuellement fixé par les autorités - ont affirmé dimanche deux vaccinologues flamands, Corinne Vandermeulen et Pierre Van Damme.

La Belgique a décidé de ne plus administrer le vaccin d'AstraZeneca aux personnes en dessous de 56 ans ces quatre prochaines semaines. Mais que se passera-t-il avec les personnes qui se sont déjà vu injecter une première dose ? "Il se peut que nous leur donnions un autre vaccin par précaution", déclare le spécialiste en vaccins Pierre Van Damme (Université d'Anvers) sur les ondes de VTM.

Le fait que le groupe pharmaceutique Pfizer accuse du retard dans la production de ses vaccins et qu'il ne sera en mesure de livrer, début janvier, que la moitié des doses initialement promises ne mettra pas en danger le lancement du programme de vaccination en Belgique, assure samedi Dirk Ramaekers, le président de la task force vaccination, au cours d'un entretien avec la presse. Si Pfizer résorbe son retard d'ici fin février, cela ne posera pas de problème, ajoute-t-il.

Si l'Agence européenne des médicaments donne son feu vert, la Belgique pourrait commencer la vaccination contre le Covid-19 à partir du 5 janvier prochain. Avec un peu de chance, les personnes vulnérables et les soignants seront vaccinés avant l'été. Cela signifie-t-il que l'on pourra tout relâcher et retrouver la vie d'avant ?

Suite à la demande accrue d'attestations de dépistage Covid, qu'elles soient négatives (pour partir en voyage, par exemple) ou positives (pour ne pas aller travailler), on constate actuellement un trafic de fausses attestations de tests Covid sur les réseaux sociaux. Un trafic qui n'est pas sans danger pour l'évolution de la pandémie.

Plusieurs laboratoires sont sur le point de mettre sur le marché un vaccin contre la Covid-19. Ils sont déjà en train de produire des doses en grande quantité, mais il n'y en aura pas directement pour tout le monde. Dès lors, qui faut-il vacciner en priorité ?