Tout sur Pierre Rosanvallon

Deux événements récents nous ont donné une idée de la démocratie participative actuelle : le renoncement de la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes de la part du gouvernement français d'un part, et le renoncement (temporaire) de Jan Jambon, ministre de l'Intérieur, à une opération de police projetée contre les migrants du parc Maximilien d'autre part.

Cette question souvent entendue à propos de tout et de rien peut prêter à sourire. Pourtant, sous son apparente simplicité, cette expression spontanée du bon sens populaire répercute une évolution essentielle de notre système démocratique, à savoir le rôle de plus en plus prépondérant du pouvoir exécutif. Le phénomène est tel que le mot "pouvoir" désigne désormais exclusivement l'exécutif, alors que les démocraties naissantes, depuis les Révolutions américaine et française, avaient fait du législatif le pouvoir central.