Tout sur Pierre

L'autre jour, nous avons discuté avec mes étudiants du paradoxe de Hempel que nous avons rebaptisé paradoxe du confiné. L'idée est simple, elle part de l'affirmation "tous les corbeaux sont noirs". On en déduit que tout ce qui n'est pas noir n'est pas un corbeau, sinon tous les corbeaux ne seraient pas noirs. C'est (la contraposée) logique. D'où le paradoxe de l'étudiant confiné : en faisant le tour de sa chambre, chacun peut vérifier consciencieusement que toutes les choses non-noires ne sont pas des corbeaux, il en déduit donc que tous les corbeaux sont noirs. Magique, car l'étudiant confiné n'aura observé absolument aucun volatile.