Tout sur Philippe Peigneux

C'est le rêve de bon nombre d'étudiants : apprendre en dormant ! Diverses études ont déjà été menées à ce sujet. Mais même si une partie de notre cerveau reste active pendant notre sommeil, ce n'est hélas pas suffisant pour parler de véritable apprentissage.

Apprendre une langue étrangère uniquement sur base d'enregistrements à diffuser durant un sommeil profond: cette idée, qui fait rêver, semble bien un fantasme. C'est en tout cas dans ce sens que s'orientent les résultats d'une étude menée avec le soutien du FNRS par des chercheurs de l'ULB Neurosciences Institute (UNI) sous la direction du professeur Philippe Peigneux. Cette étude fait l'objet lundi d'une publication dans la revue Scientific Reports.