Tout sur Philippe

Féministe et militante proclimat proche du mouvement Extinction Rebellion, la fille cadette de Léopold III et de Lilian de Réthy est plus fière de son image d'"activiste" que de son titre de "princesse". Son souhait que le roi Philippe, son neveu, s'exprime sur les violences et cruautés de la colonisation a été entendu par le Palais, mais ses interventions dans le débat ont fait grincer des dents. Dont celles de certains de ses amis.

Le roi Philippe a prononcé lundi à 19h00 un discours retransmis en télévision, appelant les Belges à agir de manière responsable et avec générosité et solidarité envers les plus fragiles, dans la lutte commune contre le coronavirus qui sévit actuellement en Europe (et dans le monde).

Les co-présidents d'Ecolo Jean-Marc Nollet et Rajae Maouane sont restés très discrets mardi après avoir été reçus chez le Roi en fin de matinée. "La situation est délicate de toute façon", a sobrement constaté M. Nollet. "Heureusement, il reste des situations qui permettent d'envisager une solution", a-t-il assuré après un "entretien extrêmement important avec le Roi".

La présidente de Groen Meyrem Almaci a quitté lundi après-midi le Palais Royal où elle a été reçue par le roi Philippe sans faire de déclaration. L'agenda des audiences de mardi prend forme petit à petit: se présenteront successivement mardi matin, les présidents du sp.a, du MR et d'Ecolo.

Les Nations Unies doivent faire "beaucoup mieux" pour protéger les enfants dans les conflits armés, a déclaré mercredi le roi Philippe à la tribune du Conseil de sécurité. Les sauver est une condition pour parvenir à une paix durable dans les zones touchées par des hostilités, a-t-il insisté.

Son rôle dans la crise et son intervention aux Nations unies témoignent d'une influence qui va au bout de ses prérogatives - voire au-delà...

Le roi Philippe et la reine Mathilde sont à New York à l'occasion de la présidence belge du Conseil de sécurité de l'ONU. Mardi après-midi, ils ont visité le mémorial du 11 septembre 2001 en compagnie de quatre policiers belges qui étaient en première ligne lors des attentats du 22 mars à Bruxelles.

"A la fin de l'année passée, je me suis mouillée pour qu'on puisse former un gouvernement. Et je n'en ai pas honte", a affirmé la présidente de l'Open Vld, Gwendolyn Rutten, vendredi, dans l'émission De Ochtend sur Radio 1. "Pour y parvenir, on ne peut pas se contenter de travailler avec ceux qui partagent nos idées", a-t-elle ajouté.