Tout sur Philippe

Le message de Noël délivré par le roi Philippe était cette année plus audacieux que les années précédentes, observe le politologue Dave Sinardet (VUB), constatant que ce genre de discours est un difficile exercice d'équilibre pour le souverain qui doit rester au-dessus de la mêlée politique tout en ayant un message suffisamment fort que pour ne pas passer inaperçu.

Alors que la Belgique traverse "de vives tensions politiques", le roi Philippe dit faire "confiance au sens des responsabilités de nos dirigeants pour agir dans l'intérêt du pays et de la population." Les inégalités, la pauvreté, l'intolérance et le changement climatique sont des questions "qui demandent des réponses exhaustives", souligne le souverain dans son message de Noël diffusé lundi.

Le roi Philippe reprend ses consultations des présidents de partis politiques ce jeudi à 9h00 en recevant Meyrem Almaci (Groen), qui sera suivie à 10H15 par le duo Ecolo Zakia Khattabi et Jean-Marc Nollet, puis le sp.a John Crombez à 11H30. On s'attend dans l'après-midi à voir défiler Wouter Beke (CD&V) et Olivier Chastel (MR).

Le roi Philippe n'assistera pas à la réouverture de l'AfricaMuseum, nouveau nom du musée royal de l'Afrique centrale, samedi prochain, selon des informations du Standaard confirmées de bonne source à Belga. D'après le quotidien flamand, les travaux n'y sont pas encore terminés et on ignore encore qui prononcera un discours. Le souverain souhaiterait éviter une visite d'un musée à propos duquel le débat n'est pas terminé.

Les Gilets Jaunes ! Les voici donc ces nouveaux sans-culottes, cette foule populacière hirsute, dépenaillée, ces fossoyeurs de la planète, ces hérétiques de la mondialisation heureuse, ces beaufs que certains voudraient faire passer tout uniment pour un magma haineux, homophobe et raciste.

Les souverains ont assisté dimanche, à titre exceptionnel, à la cérémonie militaire en hommage au Soldat inconnu, aux morts des deux Guerres mondiales et aux militaires tombés lors des missions pour la paix depuis 1945, qui se tient chaque année à la Colonne du Congrès à Bruxelles. La célébration a été marquée par un appel du roi Philippe aux jeunes en faveur de la paix.

La nouvelle en a étonné plus d'un : la Cour d'appel de Bruxelles ordonne au roi Albert II de se soumettre à un test ADN dans les trois mois à venir, afin d'établir s'il est, ou non, le père biologique de Delphine Boël. Si c'est le cas, les conséquences pour la famille royale risquent d'être lourdes.

Pour la première journée de la visite d'Etat de trois jours au Portugal, le roi Philippe et la reine Mathilde ont été d'abord reçus lundi par le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa au palais présidentiel avant de recevoir symboliquement à l'hôtel de ville les clés de la capitale Lisbonne des mains du maire Fernando Medina. Les souverains ont ensuite pu profiter d'une balade en tram dans le vieux Lisbonne.

Le roi Philippe et la reine Mathilde se rendront à Saint-Pétersbourg pour assister à la demi-finale du Mondial qui opposera, demain/mardi, les Diables Rouges à l'équipe de France. Quant au Premier ministre, Charles Michel, dont l'agenda est chargé cette semaine, il se rendra finalement au "Hazard Village" à Braine-le-Comte, la commune du capitaine belge Eden Hazard, où il soutiendra l'équipe nationale au milieu des supporters.

L'ambassadeur Ronald Gidwitz a présenté mercredi ses lettres de créances au roi Philippe, prenant de la sorte officiellement ses fonctions en tant qu'"ambassadeur plénipotentiaire des Etats-Unis auprès du Royaume de Belgique", a indiqué dans un court communiqué le service de presse de l'ambassade américaine.

A peine arrivés à New York, dans la perspective de la conférence pour la consolidation et la pérennisation de la paix, le roi Philippe et la reine Mathilde, accompagnés du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, ont visité l'exposition "Power and Grace", présentant des dessins de Rubens, Van Dyck et Jordaens, à la Morgan Library & Museum.