Tout sur Peter De Roover

Le chef de groupe N-VA à la Chambre, Peter De Roover, a renvoyé jeudi la balle dans le camp du PS après les fuites dans la presse sur la note des informateurs Georges-Louis Bouchez (MR) et Joachim Coens (CD&V).

Le chef de groupe N-VA à la Chambre, Peter De Roover, a minimisé, dimanche, la rencontre entre Paul Magnette et Bart De Wever, samedi soir, à Anvers. "Mon impression, c'est que Magnette devait encore cocher une case de sa "to do" liste", a-t-il déclaré sur le plateau du Zevende Dag (één).

Le 26 mai dernier, Jan Jambon (N-VA) se présentait auprès des électeurs en tant que candidat au poste de Premier ministre - ce qui est remarquable pour quelqu'un qui, pendant des années au sein du Mouvement flamand, a été considéré comme un partisan de la ligne dure. Aujourd'hui, il va devenir ministre-président flamand. (Re)lisez le portrait de Jambon, publié avant les élections, quand il était encore candidat au poste de Premier ministre.

Le chef de groupe N-VA à la Chambre, Peter De Roover, a exigé des excuses publiques de l'organisateur du Pukkelpop, Chokri Mahassine, pour avoir fait retirer vendredi du site du festival les drapeaux flamingants frappés du lion noir (contrairement aux drapeaux flamands qui présentent également des teintes de rouge avec les griffes et la langue de l'animal, NDLR).

La présidente de l'Open Vld, Gwendolyn Rutten, a convoqué Cicéron et ses Catilinaires pour répondre aux propos du chef de groupe N-VA à la Chambre, Peter De Roover, à propos du Vlaams Belang. "Quousque tandem abutere, @Bart_DeWever, patientia nostra?", a-t-elle tweeté, ce qui veut dire: "Jusqu'à quand, Bart De Wever, abuseras-tu de notre patience?".

Le CD&V et l'Open Vld doivent expliquer clairement pourquoi ils ne voudraient pas gouverner la Flandre sur la base d'un programme également soutenu par le Vlaams Belang, a déclaré mercredi Peter De Roover, chef de groupe N-VA à la Chambre, lors de l'émission "De Ochtend" (Radio 1). "Je pense que l'opinion publique a le droit de savoir pourquoi ils refusent certaines formules", a-t-il ajouté.

Un gouvernement flamand minoritaire composé de deux partis avec l'appui extérieur d'une troisième formation n'est qu'un "plan B", a affirmé le chef de groupe N-VA au parlement régional, Peter De Roover, lundi dans l'émission De Ochtend sur la VRT. "Un gouvernement majoritaire doit être le principe. Si un soutien extérieur est nécessaire parce qu'il n'y a pas d'autres solutions, soit. Mais ce n'est pas l'option privilégiée", a-t-il assuré.

"Nous voulons savoir jusqu'où le Vlaams Belang est prêt à aller pour mettre en oeuvre sa politique", a déclaré le chef de groupe N-VA à la Chambre, Peter De Roover vendredi soir dans l'émission "De afspraak op vrijdag" de la VRT. Il défend ainsi les discussions menées par la N-VA avec le parti d'extrême droite, qui est sorti vainqueur des élections du 26 mai en Flandre.

La N-VA déposera à la Chambre et au Sénat une proposition de liste d'articles de la Constitution ouverts à révision qui contiendra l'ensemble de ceux-ci, a-t-elle annoncé mardi. Les nationalistes flamands ne veulent pas empêcher une réforme constitutionnelle, quelle qu'elle soit, sous la prochaine législature dès lors qu'elle recueillerait un consensus politique suffisant.