Tout sur Peter De Roover

La N-VA a annoncé lundi le dépôt d'une demande formelle de création d'une commission parlementaire d'enquête à la Chambre sur les inondations qui ont frappé le pays à la mi-décembre. Selon les nationalistes flamands, celle-ci devra faire la lumière sur le travail des secours aux niveaux fédéral et régional.

La commission de l'Intérieur de la Chambre a approuvé lundi en deuxième lecture, à 11 voix pour et 6 contre, le projet de loi pandémie porté par la ministre Annelies Verlinden, officiellement "projet de loi relatif aux mesures de police administrative lors d'une situation d'urgence épidémique".

Le monde politique a connu face à la pandémie de covid-19 l'un de ses rares moments d'union politique en offrant en 2020 au gouvernement Wilmès une très large majorité pour lui octroyer des pouvoirs spéciaux. Il n'y eut pourtant jamais de grande unité nationale, les nationalistes flamands comme le PTB refusant d'accorder leur confiance à l'exécutif minoritaire dirigé par la libérale francophone.

L'opposition a interpellé la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden jeudi à la Chambre, estimant que les mesures sanitaires prises par arrêtés ministériels posaient question en matière de respect des droits fondamentaux.

L'utilisation de drones pour contrôler le respect des règles sanitaires ou le comptage des pizzas que des gens se font livrer, cela va trop loin, estime l'Open Vld, dont un député a interrogé jeudi la ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden.

La réforme de l'Etat que le gouvernement De Croo va préparer ne peut être un prétexte pour contourner la démocratie parlementaire par un système de tirage au sort, a averti mercredi le chef de groupe N-VA à la Chambre, Peter De Roover, au cours du débat en commission de la Constitution sur l'exposé d'orientation politique des ministres des Réformes institutionnelles.

Les critiques se sont multipliées à la Chambre contre le bourgmestre de Bruxelles, mais aussi sur la Région bruxelloise et le fédéral. La Première ministre s'en prend au ministre-président bruxellois: "Le Conseil national de sécurité était clair, il fallait interdire". "Tout le monde se renvoie la balle", déplore l'opposition.

La Chambre se réunit mardi, mercredi et jeudi, à l'occasion de trois sessions lors desquelles la solidité du gouvernement minoritaire Michel II, sera éprouvée. Au bout de l'exercice, on devrait y voir plus clair sur ce qu'il reste du dernier budget de la majorité suédoise, en principe débattu mercredi avant d'être soumis au vote jeudi.

La Chambre a approuvé mercredi en séance plénière une motion d'ordre du chef de groupe PS Ahmed Laaouej, cosignée par le sp.a, les écologistes, le cdH et DéFI proposant au gouvernement orange-bleu de présenter son nouveau programme et chercher la confiance du parlement au plus tard mardi. La N-VA a soutenu la demande.