Tout sur Pékin

Les gouvernements doivent prendre des mesures "draconniennes" pour restreindre les déplacements de population s'ils veulent endiguer la propagation du virus de Wuhan, ont déclaré lundi des chercheurs hongkongais, qui estiment sur la base de modèles mathématiques que le nombre de cas est supérieur à 40.000.

Le bilan l'épidémie de pneumonie virale en Chine est monté à 80 morts, après 24 nouveaux décès enregistrés dans la province de Hubei (centre), épicentre de la contagion, ont indiqué lundi les autorités locales. Pékin a décidé de prolonger de 3 jours, jusqu'au 2 février, le congé du Nouvel an chinois. Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, était en visite lundi à Wuhan, a indiqué le gouvernement.

La Chine change radicalement d'attitude par rapport à la crise du Sras il y a près de vingt ans, lorsqu'elle avait été accusée d'avoir tardé à donner l'alerte et tenté de camoufler l'ampleur de la situation. Avec une mesure spectaculaire : le lockdown d'une ville de 11 millions d'habitants. De son côté, la ville de Pékin annule les festivités du Nouvel an chinois.

De puissance économique, la Chine s'est muée en un acteur politique international incontournable et redouté. Le repli égotiste des Etats-Unis et la frilosité récurrente de l'Europe l'y ont aidé.

La Chine a défendu lundi ses camps de "formation" controversés au Xinjiang où seraient détenus plus d'un million de musulmans, après la publication de documents gouvernementaux explosifs détaillant la surveillance et le contrôle de la population ouïghoure de cette vaste région limitrophe de l'Asie centrale.