Tout sur Paul Ryan

Dans un nouveau coup de théâtre, Melania Trump s'est rendue jeudi à la frontière avec le Mexique pour une visite surprise à des enfants sans-papiers, en émissaire d'un président américain qui tente de regagner l'opinion publique profondément choquée par sa politique de séparation des familles de clandestins.

Le chef des républicains à la Chambre des représentants Paul Ryan a annoncé mercredi qu'il soumettrait au vote jeudi une loi mettant un terme aux séparations de familles de migrants franchissant illégalement la frontière et "résolvant" le statut des jeunes arrivés sans papiers aux Etats-Unis.

Nouvelle secousse de taille à la Maison Blanche: Gary Cohn, principal conseiller économique de Donald Trump, a annoncé sa démission après la décision très controversée du président américain de taxer les importations d'acier et d'aluminium.

Paul Ryan, le président républicain de la Chambre des représentants, a appelé lundi le président américain Donald Trump à revenir sur son projet d'instaurer des taxes sur les importations d'acier et d'aluminium. Un tel appel du président de le Chambre envers le locataire de la Maison blanche n'est pas monnaie courante.

Donald Trump joue vendredi sa réputation de négociateur et sa crédibilité de président lors d'un vote à haut risque au Congrès américain pour réformer le système de santé, un groupe d'élus de la majorité républicaine persistant à lui tenir tête.

Le bras de fer continue à Washington entre Donald Trump et l'aile droite de la majorité républicaine au Congrès sur la réforme du système de santé, une promesse de campagne dont dépend le sort de dizaines de millions d'Américains.

Cela faisait onze ans que les républicains n'avaient plus occupé la totalité du pouvoir politique américain, la Maison Blanche et le Congrès. En 2017, ils auront les mains libres pour imposer un ambitieux programme de réformes conservatrices.

Le président élu des Etats-Unis Donald Trump a nommé mardi comme ministre de la Santé Tom Price, un élu à la Chambre des représentants et farouche opposant à la réforme de l'assurance maladie Obamacare, bête noire des républicains.

Le parti républicain était menacé d'implosion mardi sous les coups répétés de Donald Trump accusant ses pairs de torpiller sa candidature, tandis que le président Barack Obama faisait campagne pour Hillary Clinton afin de l'aider à conforter son avantage.